Accord Mondial sur la Santé Sécurité signé
entre l’Alliance Mondiale Syndicale UNI et le Groupe Orange

Après 7 séances de Négociation, je suis heureux de vous informer qu’un Accord Mondial sur la Santé Sécurité a été signé entre l’Alliance Mondiale Syndicale UNI et le Groupe Orange.

Cet accord a cinq piliers fondamentaux, que sont :

  • une démarche participative de tous les acteurs avec la mise en place de Comités Santé Sécurité, ou leur équivalent, impliquant les organisations syndicales et/ou les représentants du personnel des différents pays
  • la définition d’un socle commun en matière de santé et de sécurité au travail avec une réflexion spécifique en matière de couverture des frais de santé dans les pays d’Afrique où nous le Groupe Orange est opérateur
  • la mise en œuvre d’un système de management de la santé et de la sécurité au travail dans toutes nos entreprises avec une approche d’amélioration continue
  • l’engagement de participer à des campagnes de santé publique, des programmes de protection de la santé et de lutte contre les pandémies dont le VIH/Sida
  • un niveau de prévention et de protection de nos prestataires et sous-traitants conforme à nos exigences

Aussi, notons nous que cet Accord signé reste ouvert notamment dans le Chapitre 2, Article 1 en ses paragraphes suivants :
« […]En outre, la situation sanitaire dans certains pays de la région africaine incite le groupe à initier une réflexion sur la couverture frais de santé de ses salarié-es dans ces pays.

Dans ce cadre, le groupe Orange s’engage dans un délai d’un an à établir un état des lieux des couvertures frais de santé existantes sur les risques lourds (hospitalisation, maternité et soins dits ambulatoires) dans les pays de la région africaine où le groupe est opérateur.

[…] En fonction des résultats de cet état des lieux le groupe Orange définira, dans un délai de trois ans à la date de signature du présent accord, une offre minimale de couverture frais de santé sur les risques lourds applicable à l’ensemble des pays de la région africaine où le groupe est opérateur. Sous réserve des résultats de l’état des lieux, cette offre minimale pourra prévoir une prise en charge partielle de l’employeur. Cette offre a vocation à couvrir les salarié-es, leurs époux-épouses et leurs enfants à charge […] »
Accord mondial sur la santé

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page