Tracts-Publications

Accord salarial 2016

Dans un contexte globalement positif avec des résultats au-dessus des prévisions, un nouveau contrat social qui souhaite faire vivre à chacun une « expérience salariée unique » et un projet d’entreprise ambitieux : le plan Explore 2020, FOCom ne cesse de rappeler que le moteur d’Orange, c’est l’ensemble des salariés. Raison pour laquelle FOCom a oeuvré durant toute la négociation salariale pour obtenir un accord assurant à chaque salarié une augmentation collective supérieure à celle de 2015 et permettant de reconnaître les efforts de tous. Cet accord représente une augmentation de 2.1 % de la masse salariale.

    Les principaux points positifs :

  • Des augmentations collectives et des minimums garantis supérieurs à 2015,
  • des augmentations au-dessus de l’indice des prix INSEE (0,2 %) permettant de maintenir le pouvoir d’achat,
  • la ventilation du reliquat 2015 sur les budgets promotions des non-cadres et des mesures d’ajustement salarial,
  • l’extension de l’ICP aux astreintes, heures supplémentaires qui permettent de rétablir l’équité entre les salariés,…

Lire le tract : accord salarial 2016

Défendre la filière française du numérique, défendre Orange

Après trois mois de discussions, Orange et Bouygues ont annoncé le 1er avril, dans des communiqués séparés, la « fin de discussions » sur le rachat de Bouygues Télécom par l’opérateur historique. L’opération comportait de nombreux risques sociaux et économiques et ses modalités nous inquiétaient fortement.
Pour autant, après son annulation, rien n’est réglé.

  • L’hyper concurrence a déjà détruit plus de 50000 emplois
  • Les télécommunications : le secteur qui investit le plus en France

Lire le tract : Défendre la filière française du numérique, défendre Orange

En défense des Activités Sociales et Culturelles
de l’égalité et de la solidarité !

Rappel des faits : la CGC, qui dirige deux CE desservant des personnels à la rémunération plus élevée que la moyenne (SCE et OFS), a engagé des procédures judiciaires pour obtenir une répartition des subventions sociales et culturelles au prorata de la masse salariale.
Alors que l’affaire n’est toujours pas définitivement jugée, la Direction s’est saisie d’un arrêt récent de la cour de cassation, qui donnait provisoirement raison à la CGC, pour remettre en cause les accords de 2004 et 2005 et la répartition juste qui en découlait. Dans un premier temps, la Direction a informé les CE d’une nouvelle répartition, en fonction de la masse salariale, qui aboutirait à la création de CE riches et de CE pauvres…

Lire le tract : ASC, en défense des Activités Sociales et Culturelles de l’égalité et de la solidarité

Retrait ! Tous en grève le 31 mars !

tous_en_greve_le_31_marsLe 9 mars nous étions 500 000 manifestants à travers plus de 200 rassemblements pour exiger le retrait du projet de loi « travail ».
Comme l’indiquait Jean-Claude Mailly, c’est plus que les premières mobilisations contre le CPE.

Le rejet du projet est massif dans le pays et quoi qu’en disent les repré-sentants du patronat, le code du tra-vail n’est pas responsable du chômage. Faciliter les licenciements ne peut provoquer qu’un seul résultat: davantage de licenciements.
Le report du projet de loi est un pre-mier recul mais ce qu’il faut c’est son retrait pur et simple.
Lire le tract : Retrait ! Tous en grève le 31 mars !