ASC/restauration

Flash ASC FSF de janvier 2017 : Vos ASC 2017 en ligne !

Grâce à FOcom, des prestations pour TOUS et un budget pour chacun
Fidèle à notre concept du panier pour tous, nous avons mis en place vos droits à budget à utiliser en toute liberté via le PACK loisirs et le PACK Vacances.
Ainsi, grâce à la possibilité de fusionner ces deux budgets (mutualisation des deux Packs), vous pouvez bénéficier
de prestations selon vos envies :
Depuis 2015, près de 95 % des salariés ont bénéficié à minima d’une ou plusieurs prestations.
Fort de ce succès, les ASC 2017 ont été reconduites.

Lire le Flash ASC de janvier 2017 : Vos activités sociales et culturelles 2017 sont en ligne !

Une bonne nouvelle pour finir l’année…

La restauration collective sauvée à Orange France Siège !
FOCom se félicite que le Comité d’Établissement de de la Division d’OFS soit revenu sur sa décision de récupérer le budget restauration jusqu’alors délégué au pôle restauration d’Orange. La Direction avait prévenu qu’elle ne continuerait pas à assurer le fonctionnement des restaurants concernés si elle ne disposait plus du budget. Comme les représentants de la CGC avaient déclaré vouloir l’argent mais pas la gestion (comme à SCE), nous étions très inquiets pour le personnel qui fréquente ces restaurants et plus globalement pour l’avenir de la restauration collective à Orange. C’est donc une excellente nouvelle que nous voulions partager.

Que vive la restauration collective !

Une enquête, menée en 2015 par l’institut de veille sociologique Sociovision à la demande d’Elior, confirme que les salariés français sont très attachés à leur restaurant d’entreprise.
La restauration collective permet d’améliorer la qualité de vie au travail et la santé alimentaire des salariés. Elle offre le meilleur rapport qualité/prix possible et contribue à des relations professionnelles de meilleure qualité…

Lire le tract : Que vive la restauration collective !

Activités Sociales et Culturelles : retour à l’égalité 

FOCom se félicite de la signature de 2 avenants aux accords de 2004 et 2005 qui permettent de revenir à un traitement égalitaire de tous les CE par un versement du budget social en fonction de leurs effectifs. L’ensemble des Organisations Syndicales (sauf la CGC qui se bat pour une répartition en fonction de la masse salariale et est à l’origine de la remise en cause de ce mode de repartition) ont signé ces avenants qui rétablissent la justice.