Un baromètre opportunément fixé au beau

Mark Twain disait : « Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques. » On dira qu’il y a aussi les sondages.
Chacun sait que les réponses dépendent beaucoup de la façon de poser les questions et qu’on peut éviter des résultats « inappropriés » tout simplement en n’abordant les sujets qui gênent. Pire, on peut faire en sorte que la rémunération d’un grand nombre  de répondants (la PVM en l’occurrence) dépende des résultats du baromètre !
Cette année la direction d’Orange peut donc à nouveau se féliciter du « haut niveau de satisfaction des salariés ». Satisfaits de quoi ? Les trois thématiques principales (« les compétences utiles », « notre agilité collective » et « l’engagement de chacun ») sont très éloignées, on en conviendra, des conditions et de la charge de travail, de la rémunération et de la sérénité au travail. Sujets sur lesquels la grande majorité des salariés n’est pas si « satisfaite » que cela. C’est en tout cas ce qui ressort d’autres enquêtes plus… indépendantes. Le problème c’est qu’à force les nier, les problèmes de fond ne sont pas traités et s’aggravent. Les communiqués de presse d’une direction autosatisfaite convaincront peut-être les investisseurs. Peut -être… Ce qui est certain c’est que le fossé se creuse dangereusement entre une direction dans le déni d’une part, son personnel et ses représentants de l’autre.