Beaucoup d’absents dans le discours du premier ministre

Dans son discours de politique générale devant les députés ce mercredi 12 juin, le Premier ministre Edouard Philippe annonce… qu’il continue comme avant !

Premier grand absent,  le dialogue social et ce que portent les syndicats. Pourtant le Premier ministre parle bien de considération pour tous à la fin de son discours et le Président de la République de cohérence entre les paroles et les actes à l’Organisation Internationale du Travail.

FO appelle à ouvrir au plus vite de véritables négociations sur larémunération, les conditions de travail et l’emploi.

Autre grand absent, les salaires. Tout est fait pour éviter leur augmentation au profit d’éléments annexes de rémunération.

FO réaffirme la nécessité de l’augmentation du SMIC de la valeur du point d’indice des fonctionnaires et la relance des négociations de branches sur les salaires.

FO appelle encore une fois le gouvernement à redonner une pleine considération à la négociation collective et aux analyses et revendications portées par les syndicats et confirme sa détermination à mobiliser les salariés. 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page