Halte au grand chambardement

Le projet immobilier Magnetik visant à regrouper 1 000 personnes de la Direction Orange Île-de-France dans un immeuble à la Porte d’Orléans est « différé ». Il visait à regrouper, dans 4 immeubles modernes proches du périphérique parisien, les États-majors de la DO et des Unités Opérationnelles, ainsi que des équipes opérationnelles avec des activités non adhérentes actuellement installées dans 15 immeubles parisiens. La Directrice Orange Île-de-France l’a annoncé le 18 juillet en justifiant la décision « compte tenu du nombre important de grands projets déjà engagés ». C’est le moins que l’on puisse dire ! En plus des déménagements déjà réalisés ou engagés comme East View ou Cœur de Défense, les grands projets immobiliers en cours d’ici 2023 devraient impacter 17.642 « occupants » (voir la carte ci-jointe). Cette « optimisation immobilière » réalisée aux dépens des conditions de vie et de travail des personnels est inacceptable : aggravation des temps de transport, imposition d’environnements de travail contestés (flex office notamment) et de nouvelles méthodes de travail, dégradation des conditions de travail et du collectif… Et tout cela souvent sans respect des procédures de concertation ont conduit FOCom à saisir, avec d’autres OS, les tribunaux contre certains projets. FOCom conteste une nouvelle fois la baisse des coûts réalisée au détriment des conditions de travail. Il faut arrêter cette folie !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page