Mutualisation générale

Pour éradiquer les déserts numériques, Julien Denormandie, ministre du Logement, aurait reçu récemment Stéphane Richard, Alain Weill patron d’Altice-SFR et Martin Bouygues afin de leur proposer « une itinérance généralisée », en d’autres termes une mutualisation complète de leur réseau. Ce qui reviendrait à ce que des opérateurs comme Orange qui ont dépensé des fortunes pour construire leurs réseaux partagent leurs fréquences avec des Free qui n’ont pas fait cet effort. Pour, enfin, couvrir les zones grises. Étrange proposition en vérité car si l’on va au bout de la logique -et l’on pourrait y souscrire – pourquoi ne pas (re)nationaliser les télécoms dans une seule entreprise publique garante de l’accès de tous aux services au lieu de favoriser une concurrence artificielle économiquement et socialement contre-productive ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page