Les open spaces nuisent aussi à la productivité

Dans les open spaces et avec les outils internet, des études montrent que les salariés sont interrompus dans leur  travail toutes les 12 minutes. Comme il faut 3 minutes au cerveau pour se re-concentrer, cela laisse peu de temps pour avancer dans ses dossiers. Si l’argument de la dégradation des conditions de travail laisse de marbre nos dirigeants qui s’obstinent à généraliser les espaces partagés en flex office, l’argument de la baisse de la productivité les convaincra peut-être ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page