Orange à nouveau sanctionnée sur le marché entreprise

La fin de l’année arrive, l’État a besoin de boucler son budget. Alors (c’est quasiment devenu une habitude) les autorités se préparent à infliger une nouvelle amende à Orange. L’ARCEP a ainsi ouvert une procédure de sanction visant les conditions dans lesquelles Orange laisse ses concurrents accéder à ses réseaux pour desservir leurs clients entreprise. Pourtant le marché entreprise est le seul où les résultats de notre Groupe sont mauvais avec une baisse de 98 Millions €. Et ce malgré sa position ultra dominante avec 70% de parts de marché.
C’est qu’il s’agit d’un marché compliqué vers lequel aucun opérateur ne se précipite : Bouygues prépare l’ouverture de sa fibre aux opérateurs tiers… pour la fin de l’année. Pour Free l’arrivée sur le marché entreprises, prévue initialement en 2020, n’est plus une priorité. Et, depuis 2 ans, pour ouvrir le marché en s’appuyant sur les réseaux des autres opérateurs dont celui d’Orange, l’ARCEP a tenté de lancer, sans grand succès, Kosc un opérateur de gros chargé de revendre des lignes de fibre optique clefs en main à des opérateurs tiers.
Sanctionner au nom de la concurrence sur un marché où personne ne veut aller s’apparente à une spoliation pure et simple.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page