Parents sans solution de garde : FOCom propose des solutions non discriminatoires

Le dispositif ASA/Congés/ Chômage partiel (« 2+3 »), mis en place par la direction entre le 11 mai et le 2 juin, pénalise et discrimine les parents.

Avec cette décision, la direction inflige une double voire triple peine aux salariés concernés : pénurie de congés pour cet été ou d’autres besoins au 2ème semestre, pénalité pour les parents d’enfants en situation de handicap, perte de pouvoir d’achat pour de jeunes parents ou des familles monoparentales avec des bas salaires et qui, pour garder leurs congés, vont devoir se placer en chômage partiel.

Pour que tous les salariés parents conservent leurs droits à congés et leur pouvoir d’achat, FOCom demande qu’ils puissent bénéficier d’ASA Coronavirus jusqu’à la reprise complète de la scolarité de leurs enfants qui se prolongera vraisemblablement au-delà du 2 juin.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page