Peut-on en rire ?

L’entreprise vous stresse, vous subissez une charge de travail excessive, un management pervers, un environnement anxiogène, la précarisation ou des contraintes de rentabilité insupportables ? Rigolez ! Votre problème et sa résolution sont en vous : rigolez ! Ou alors méditez ! Car votre salut peut aussi se trouver dans la « méditation de pleine conscience ». Toutes ces techniques de « développement personnel » prospèrent dans le monde de l’entreprise, promues par des « experts » généralement auto-proclamés, et fort détendus sauf concernant leur business pour lequel ils ne plaisantent pas du tout. Articles, livres, conférences, stages, coaching en entreprise pour salariés stressés… la souffrance au travail est en effet devenue un marché juteux, dont l’essor satisfait de plus en plus d’employeurs qui préfèrent que leurs salariés rigolent et méditent plutôt qu’ils combattent pour améliorer leurs conditions de travail et leur salaire. Comme l’avoue avec une certaine candeur Corinne Cosseron, directrice de l’École internationale du rire et importatrice du concept de rigologie en France, « le rire répare point par point tout ce que les effets du stress détruisent. Non seulement le salarié va aller mieux (il ne va pas se suicider, il n’ira pas voir chez le concurrent), mais, en plus, l’entreprise va gagner en productivité. Donc c’est du gagnant-gagnant. »
Ce ne serait aussi affligeant, on en rigolerait !
(voir les articles du Monde diplomatique de juillet 2019 « rigolez vous êtes exploité » et du Canard enchaîné du 24 juillet « le business de la méditation gagne le ministère de la Santé »).

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page