Restauration : les apprentis sorciers

Mardi 5 novembre, le Tribunal de Grande Instance de Paris rendra son jugement sur le recours de la CGC contre l’accord qui organise la restauration à Orange. FOCom, avec les autres organisations (hors CGC), défend cet accord pour qu’après le 4 décembre, date de mise en place des CSE, les prestations de restauration soient préservées. Si l’accord est annulé par les juges, les repas dans nos restaurants seront par exemple servis au tarif « extérieur », soit entre 15 et 18 €. Cette nouvelle procédure de la CGC s’inscrit dans une stratégie visant à privilégier sa « clientèle », quitte à détruire notre modèle social, que défend FOCom.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page