Actu générale

Les syndicalistes à l’index

Décidément, les députés ne manquent pas d’imagination. Une proposition de loi, déposée à l’assemblée le 19 septembre, propose d’étendre l’obligation de déclaration d’intérêts et de déclaration du patrimoine aux responsables syndicaux. Au prétexte que cela les mettrait ainsi à égalité avec les ministres, les parlementaires et de nombreuses personnes susceptibles de se trouver au cœur d’un conflit d’intérêt impliquant de l’argent public. Une promixité qui reste à démontrer. En revanche nos vertueux députés ont omis de faire bénéficier les responsables des partis politiques de leur sollicitude.

Le CICE en question

Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), qui va être remplacé par une diminution des cotisations sociales en 2019, est censé financer « l’amélioration de la compétitivité, à travers notamment des efforts en matière d’investissement, de recherche, d’innovation, de formation, de recrutement, de prospection de nouveaux marchés, de transition énergétique et écologique, de reconstitution de fonds de roulement ». En 2017, pour Orange, le CICE s’est élevé à 94 M€ contre 88 M€ en 2016 (en raison du passage de 6 à 7 % de l’assiette retenue). Ce montant soutient-il réellement la compétitivité de notre entreprise ? Certes Orange investit ce qui est une bonne chose pour l’avenir. Mais le budget R&D baisse en valeur absolue comme en valeur relative au CA. Et force est de constater que les effectifs continuent à fondre y compris dans le secteur de l’innovation. Et qu’en revanche le dividende augmente encore de 8% cette année… Un sujet que FOCom abordera ce 1er octobre lors du rendez-vous annuel sur l’emploi avec Stéphane Richard.

 

Heures sup contre emplois

Le gouvernement a décidé de supprimer les cotisations sociales salariales sur les heures supplémentaires dès septembre 2019, au lieu de 2020 comme prévu initialement. Les cotisations salariales d’assurance-maladie et d’assurance-chômage seront quant à elles totalement supprimées à compter d’octobre 2018. Un dispositif censé améliorer le pouvoir d’achat de “ceux qui travaillent plus”, dont le nombre est estimé à 8 millions de salariés, et qui va à coup sûr faire augmenter le chômage structurel, déjà élevé en France, les employeurs étant davantage incités à faire faire des heures supplémentaires en cas de surcharge de travail, plutôt qu’à embaucher un nouveau salarié.  Une mesure qui va donc créer du chômage et grever les caisses – outre des assurances vieillesse et chômage – de… l‘assurance-chômage (!)

Mobilisation le 9 octobre

FO, CGT, Solidaires, UNEF et UNL appellent à une journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle le 9 octobre pour la défense de notre modèle social et contre la casse des droits collectifs et des inégalités.
Et en particulier contre :
– la destruction de notre système de retraite,
– les atteintes au service public,
– les destructions d’emplois au travers de la désindustrialisation,
– le gel des prestations sociales,
– la défense de notre système d’assurance chômage,
– les attaques portées à notre système de santé,
– la sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur.
FOCom a déposé un préavis de grève exigeant notamment des emplois et une prime exceptionnelle pour le personnel d’Orange.