Cadres

2nde campagne des entretiens individuels

La deuxième campagne d’entretiens annuels pour les cadres soumis à la Part Variable Managériale, se déroule en ce moment et jusqu’au 30 septembre 2019. Nous rappelons que la charge de travail doit y être obligatoirement traitée, conformément à l’accord négocié et signé par FOCom en 2016 (7 items de questionnement précisés dans l’annexe B). C’est également le moment de renégocier éventuellement certains objectifs pour le second semestre 2019 qui se doivent d’être « Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporels » en fonction du contexte de votre activité (charge/ressource/moyens) mais aussi du temps qui vous est nécessaire pour répondre aux nouvelles missions, activités et développement de compétences qui vous sont  demandés dans le cadre du nouvel référentiel métier. Sans cela ils ne sont pas légitimes !
La baisse du montant de la  PVM  au 1er semestre 2019 pour de nombreux cadres ne doit pas se reproduire au 2ème semestre. FOCom a demandé à ce que le résultat du baromètre salarié ne soit plus pris en compte comme indicateur de performance des cadres non exécutifs (bande G) qui n’ont aucune responsabilité dans l’organisation et les moyens consentis pour améliorer la situation des salariés. L’entreprise ne peut pas se permettre une démotivation totale de ses cadres, trop souvent déjà en manque de reconnaissance.

Assurance chômage : le gouvernement piétine le droit des cadres à une juste protection

Fidèle au dogme de la dé-protection et de l’injustice sociale, le gouvernement a fait le choix de durcir les conditions d’accès aux allocations chômage de l’ensemble des salariés. C’est ainsi que le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud ont exposé ce mardi matin les principales mesures de la nouvelle réforme de l’assurance-chômage. Et les cadres ne sont pas en reste. Au chômage, ils verront leur indemnisation réduite de 30% à partir du septième mois dès lors que leur salaire est supérieur à 4.500 euros bruts.
Une réforme qui passe sous silence le fait que les cotisations des cadres participent à plus de 40% des ressources du régime de l’assurance-chômage contre moins de 15% de consommation de ces mêmes ressources. Les cadres sont moins de 7% à être indemnisés par l’assurance-chômage et à peine 0,05% à percevoir l’allocation maximale de 6 615€ net par mois. Le déplafonnement des cotisations, solution défendue par FO, apporterait pourtant à elle seule plus de 700 millions d’euros de ressources au régime.
Par ailleurs la baisse de la couverture chômage des cadres jouera contre la prise de risque en matière de mobilité professionnelle et contrariera les choix d’évolution de carrière de ces salariés. Plus encore elle risque fort de conduire de nombreux cadres à revoir leurs prétentions salariales à la baisse, contraints de devoir accepter dans les 6 mois une offre emploi sous peine d’un abattement de leurs indemnités.
Le gouvernement vise ici moins l’efficacité économique et la justice sociale que l’affaiblissement du système de protection sociale collective. Cette réforme conduit à promouvoir une protection collective basée sur une logique assistancielle par l’individualisation des risques au détriment d’une logique assurantielle fondée sur la solidarité et la mutualisation de ces mêmes risques. En d’autres termes, à jouer l’individualisation des risques contre la protection collective et la solidarité. Le même scénario se joue avec la réforme des retraites à venir.
Avec cette réforme, le gouvernement affiche un profond mépris à l’endroit de tous les salariés injustement présentés comme profitant d’un système trop généreux au regard de leurs conditions sociales. Les cadres attendent d’être protégés, non pas que leurs droits soient minorés. Pour FO, les cadres sont des salariés à part entière et non entièrement à part. Ils ne peuvent faire l’objet de mesures discriminatoires. Nous étudions dès à présent les réponses syndicales et juridiques qui s’imposent face à ces mesures injustes.

Communiqué de presse de
l’Union des Cadres et Ingénieurs – FO