Rémunération – carrières

Négociation salariale 2022 : redistribuez les richesses que nous produisons !

mesures salariales 2022

En séance du 16 mars, la Direction a fait la proposition d’un budget général à 2,8 % pour l’ensemble des mesures salariales. C’est une prise en considération du contexte mais cela est encore insuffisant.

FOCom a réaffirmé sa détermination sur les augmentations nécessaires des salaires, face à l’inflation que subissent tous les salariés d’Orange, ainsi que les hausses de dépenses d’énergie, conséquences du contexte géopolitique.
À mi-négociation, nous vous proposons un comparatif des mesures salariales ainsi qu’un tableau des revendications exprimées par FOCom.

Lire notre tract : Négociation salariale 2022 : redistribuez les richesses que nous produisons !

Négociation salariale 2022 : parlons salaire et évolution professionnelle

negociation salariale 2022

  • À quoi sert la négociation salariale ?
  • Quand aura-t-elle lieu ?
  • C’est quoi le contexte pour 2022 ?
  • Quand est-ce que je peux parler augmentation et évolution professionnelle avec mon manager ?
  • Me faire accompagner par un syndicat pour mes démarches, c’est mauvais pour mon image au sein d’Orange, non ?
  • Comment puis-je moi-même participer à cette négociation salariale ?

Lire notre tract : Parlons salaire et évolution professionnelle

Salaires

Le 27 janvier, l’heure est désormais à la mobilisation de toutes et tous !

salairesSelon l’INSEE, le début d’année 2022 sera marqué par une inflation toujours forte, globalement autour de 2,7 % sur un an. Le contexte social et économique, les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation entraînent une érosion de notre pouvoir d’achat. FOCom exige des augmentations salariales qui compensent l’augmentation constatée des prix et anticipent l’inflation à venir.

Dans un marché français des télécoms où le niveau de croissance au T3 2021 est proche de celui de 2019, le Groupe vante des performances commerciales soutenues pour Orange France et des performances financières qui restent solides.
Dans ce contexte d’enrichissement pour l’entreprise avec une capacité de distribution des dividendes maintenue, FOCom considère que les salariés doivent récolter les fruits de leur travail et de leur mobilisation professionnelle sans faille, malgré un contexte sanitaire très éprouvant.
La négociation salariale annuelle démarre bientôt, nous attendons de la nouvelle gouvernance d’Orange un engagement social et un premier signal fort de reconnaissance pour l’ensemble des salariés.

Lire le tract : Salaires

L’inflation galopante nécessite un rattrapage salarial pour 2021 !

InflationLa direction a réuni les organisations syndicales pour une commission de suivi de la décision unilatérale salariale 2021. Le bilan intermédiaire met en exergue des budgets insuffisants ne permettant pas de tenir les engagements managériaux de mesures de reconnaissance (2 200 mesures reconnaissance de moins qu’en 2020). Même constatation pour le budget spécifique « promotions Egalité pro » qui est non consommé à un mois de son échéance, avec 31 femmes bénéficiaires versus 685 en 2020. Toutes mesures confondues, les femmes ont un taux moyen attribué moins disant que les hommes, ce qui est inacceptable. Les seuils des premiers niveaux de salaires avaient été fortement diminués, ce qui réduit de 55  % tous les bénéficiaires de ces mesures (9  400 salariés concernés versus 21.000 en 2020 !). FOCom a interpellé la direction sur l’engagement de la DU vis-à-vis du contexte et a exigé des mesures financières correctives pour les salariés.
Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à 4,1 % en octobre 2021 et il était de 2,6 % en France, score jamais atteint depuis 3 ans. L’augmentation salariale, octroyée par Orange cette année, est la plus faible attribuée depuis 2010 :  0,9 % pour les salariés non-cadres et 0,8 % pour les cadres.

FOCom exige a minima une augmentation collective compensant le différentiel entre les augmentations octroyées unilatéralement par la direction et la hausse des prix constatée, afin de maintenir le pouvoir d’achat de tous. Et, nous demandons des engagements formels de hausse de budget pour la future négociation salariale 2022.

 

Intéressement : état des lieux à mi-parcours

La commission de suivi intéressement d’Orange SA a eu lieu semaine dernière. Le chiffre d’affaires du 1er semestre est légèrement au-dessus des attentes suite à un surplus de cofinancement sur la fibre versé au S1 et non au S2. Les CA du roaming et du cuivre sont inférieurs aux objectifs. Celui de la vente d’équipements est au-dessus des attentes mais les marges étant très faibles, elle ne joue pas sur le résultat. Les charges sont supérieures au budget, en raison des coûts IT et réseaux et du fait d’une augmentation des interventions sur le cuivre et la fibre (voir notre article : réseaux impactés par le réchauffement climatique). Les investissements accusent un léger retard. Les chiffres sont globalement en ligne et la reprise du roaming au 2nd semestre devrait faire sentir ses effets.
– Pour le m-NPS Grand Public : bon T1, légère baisse au T2 et T3. Un plan d’action est mis en place pour le T4. L’enquête auprès des clients se déroule sur les mois de septembre, octobre et novembre.
– Pour le m-NPS Grands clients : chiffres maintenus après la très forte hausse du S2 2020. Sauf imprévu l’objectif devrait être atteint.
Pour le m-NPS Entreprise : légère baisse au S2 de 0,1 point mais toujours au-dessus de l’objectif annuel.
– Pour la RSE (objectif lié à la baisse des émissions de CO2) : projection à assez difficile en raison du confinement du 1er semestre, du télétravail et de la reprise au S2 mais objectif réalisable.

Si FOCOm se félicite d’avoir signé l’accord intéressement 2021- 2023 (car sans accord il n’y aurait pas d’intéressement), la négociation des objectifs, qui impactent le montant versé aux salariés, a été particulièrement difficile. Nous espérons que la tendance favorable des résultats du 1er semestre en relation avec ces objectifs se confirmera en fin d’année.