Rémunération – carrières

Reconnaissance : du concret pas du bla bla

Dans une news destinée aux managers une DRH présente l’Accord sur la Reconnaissance des Compétences et des Qualifications (ARCQ) de la façon suivante :
“Pour rappel, cet accord innovant a pour principal objectif d’améliorer la perception de la reconnaissance par les salariés selon des critères équitables, homogènes et transparents, fondés sur les compétences et les qualifications de chacun.” FOCom, signataire de cet accord, veut rappeler qu’il n’a pas pour objet de donner une “meilleure perception” de la reconnaissance. Le problème ne vient pas d’une mauvaise compréhension des personnels ! Il faut mettre rapidement en oeuvre une reconnaissance sonnante et trébuchante… et donc augmenter le budget alloué.

III.1 en III.2 et DA en Dbis

Par un courrier à la DRH nous réitérions le 17 mai 2018 notre exigence de passage des III.1 en III.2 et des DA en Dbis. Réponse officielle positive vient de nous être donnée. La mesure prend effet à compter du 01/07/2018. Reste à la direction à traiter notre demande pour les I.3.

Les prix grimpent plus que les salaires

Selon la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du travail (DARES), les prix ont augmenté sur 12 mois plus vite que les salaires dans les entreprises de plus de 10 salariés. Le salaire mensuel de base a en effet progressé de 1,5 % sur un an à la fin juin alors que, au cours de la même période, l’inflation hors tabac a grimpé de 1,7 %. Cette situation, inédite depuis fin 2011, justifie nos revendications d’augmentation salariale. Tant pour la défense du niveau de vie des salariés que pour la croissance économique.

Des résultats qui confortent notre exigence d’un intéressement exceptionnel

Après un premier trimestre solide, Orange a confirmé ce jeudi ses bons résultats avec un deuxième trimestre de la même tenue. Sur les six premiers mois de l’année, le groupe a dégagé un bénéfice net en progression de 31,3 % par rapport à 2017, à 789 millions d’euros. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 20,26 milliards d’euros, en progression de 0,9 %. « Les résultats du semestre viennent confirmer une accélération de la croissance du groupe sur l’ensemble des activités », s’est félicité Stéphane Richard. Une raison supplémentaire d’octroyer l’intéressement exceptionnel que FOCom a déjà réclamé pour les salariés qui créent cette croissance dans des conditions toujours plus difficiles.

Nouvelles grilles des fonctionnaires

Devant le retard pris pour la mise en oeuvre dans notre entreprise des nouvelles grilles liées au PPCR (parcours professionnel carrières et rémunération de la fonction publique), afin de ne pas pénaliser les fonctionnaires d’Orange FOCom a demandé à la direction lors de la réunion de concertation du 11 juillet :
– soit de prolonger le départ en retraite, à la demande du fonctionnaire, afin de respecter la règle des 6 mois d’ancienneté sur le dernier indice,
– soit de le mettre en TPS Temps Libéré le temps nécessaire à la prise en compte du nouvel indice dans le calcul de la retraite,
– soit de lui attribuer une prime compensatrice basée sur la durée de vie moyenne.