Seniors

Le TPS toujours plébiscité

Une commission de suivi liée à l’accord intergénérationnel signé en 2018 notamment par FOCom s’est tenue la semaine dernière. Nous avions obtenu le principe de l’embauche d’au moins 8000 salariés sur la période de l’accord, soit sur 2019-2021. Les recrutements sont en ligne avec cet objectif. Nous militons pour que celui-ci soit finalement largement dépassé pour répondre aux besoins, au lieu de recourir à toujours plus de sous-traitance.

Par ailleurs on constate que seulement 26% des salariés pouvant partir à la retraite le font sans recours  à un dispositif d’aménagement de fin de carrière. 74% des salariés partent en retraite suite à un TPS. FOCom s’était battue et continue à se battre pour obtenir la reconduction de ce dispositif très largement plébiscité par le personnel concerné : à fin 2019, plus de 31 500 salariés ont opté, depuis sa création, pour un Temps Partiel Seniors. Encore 1 125 salariés sont entrés en TPS en 2019. FOCom constate un âge moyen des salariés en baisse à 47,6 ans pour le groupe en France. Malheureusement cette diminution résulte davantage du départ des anciens que de l’arrivée massive de jeunes ! Nous avons également interpellé la direction sur la situation des quelque 4.700 alternants présents au sein de l’entreprise qui est loin d’être satisfaisante, comme le montre un sondage réalisé auprès des concernés. Enfin, conformément à l’accord signé par FOCom, les 2.931 tuteurs éligibles ä la prime ont vu celle-ci revalorisée de 15% l’année dernière.

Pas touche aux retraites

Alors que le nouveau Premier ministre, Jean Catex, a déclaré devant le Sénat dès le 8 juillet vouloir « rouvrir le dialogue » sur les retraites, la presse s’est faite l’écho des déclarations de Geoffroy Roux de Bézieux qui a marqué son opposition à une « reprise précipitée des pourparlers sur la réforme des retraites« . Pas d’illusion, pour le  président du Medef il s’agit surtout de ne pas fragiliser la reprise : « Se précipiter cet été pour renégocier sur ce sujet anxiogène des retraites) n’est pas une bonne idée » a-t-il ainsi réagi sur RMC jeudi 9 juillet. Une clairvoyance que ne semble pas avoir le gouvernement.

FO met en garde le gouvernement contre toute tentative de reculer encore l’âge de départ à la retraite, revendiquant le maintien de l’ensemble des régimes et dispositions qu’ils contiennent et son opposition au régime universel par points.

Retraites : FO appelle à confirmer l’abandon du projet de système universel

Alors que le Président de la République doit s’exprimer dimanche, alors que beaucoup de salariés attendent que se traduisent dans les faits les paroles de reconnaissance quant à leur rôle essentiel (personnels de la santé et services à la personne à domicile, salariés de la dite « deuxième ligne » – ouvriers et employés de l’agroalimentaire, de l’emballage, des transports, du commerce, du nettoyage propreté, de la prévention sécurité, agents des services publics et de la sécurité sociale…), alors que beaucoup de salariés ont subi des pertes de salaires, d’emploi (intérim, CDD), sont inquiets pour leur emploi et leur salaire dans les semaines et mois à venir, FO met en garde contre toute mesure qui conduirait à ajouter des tensions, dont la remise à l’ordre du jour du projet de réforme des retraites avec le « système universel de retraite ».

Retraites : 66% des Français rejettent l’usage du 49-3 en plein Coronavirus

Deux jours après l’utilisation de l’article 49-3 de la Constitution pour mettre fin au débat sur les retraites à l’Assemblée nationale par Édouard Philippe, une enquête YouGov exclusive pour Le HuffPost réalisée les 2 et 3 mars, montre que 68% désapprouvent cette méthode, contre 24% des sondés qui l’approuvent.
Les Français rejettent également l’utilisation de cet article un samedi, en pleine crise du Coronavirus et alors que le conseil des ministres organisé en urgence était annoncé sur la question sanitaire. Un coup politique qui n’a pas convaincu les Français qui sont 66% à estimer qu’Édouard Philippe n’aurait pas dû utiliser l’article “en plein Coronavirus”, contre 22% qui le soutiennent.
A propos du « blocage de l’Assemblée » sur la réforme des retraites, 45% des sondés estiment que le gouvernement en est “le principal responsable ».
Et 60% des Français réclament le retrait total de cette réforme, soit 9 points de plus qu’au mois de février.

Mobilisation contre le passage en force du projet sur les retraites

L’intersyndicale formée par la CGT, FO, Solidaires, FSU, la CFE-CFC et des mouvements de jeunesse ont appelé lundi 2 mars matin à organiser partout localement des rassemblements dès lundi et à des manifestations devant les préfectures et sous-préfectures mardi 3 mars pour « signifier avec force le rejet de ce texte », « y compris par la grève » « au moment de ce passage en force au Parlement », les motions de censure devant a priori être discutées mardi à l’Assemblée.