DO Réunion / Mayotte

Réforme des congés bonifiés, pour FO, c’est NON !

La menace sur la suppression des congés bonifiés est bien réelle.
FO appelle à la mobilisation pour le respect de l’application du droit aux congés bonifiés dans les trois versants de la fonction publique.
C’est dans le cadre des Assises des Outre-mer, le jeudi 28 juin 2018, que le Chef de l’État avait choisi d’annoncer, en personne, une future réforme des congés bonifiés applicable dès 2020.
Déjà, une tentative sous l’ère Fillon envisageait de remplacer le paiement des billets par l’octroi de « chèques congés ». La forte mobilisation des syndicats de fonctionnaires avait sonné le glas de cette réforme.

Lire le tract : Réforme des congés bonifiés, pour FO, c’est NON !

Mayotte un département à part entière

Sur les 256.518 vivant à Mayotte la moitié a moins de 17 ans. 26,2% des mahorais sont au chômage soit 3 fois plus qu’en métropole. L’illettrisme touche 41,6% de la population. Le PIB moyen par habitant par an est de 9.300 € contre 31.100 en métropole. La délinquance est un fléau avec 3,3‰ cas de vols avec violence commis en 2017 quand il est de 1,5‰ en métropole. Le 101ème département de la République ne doit pas être abandonné. A son niveau, FOCom est intervenue auprès de la direction d’Orange pour que l’entreprise prenne sa part de responsabilités dans le traitement des problèmes à solutionner au plus vite : arrêt du recours aux emplois précaires, sécurisation des personnels, prise en compte de la vie chère (l’INSEE donnant une inflation de +7% dans les DOM par rapport à la Métropole), suppression des inégalités de rémunération entre Mayotte et les autres territoires, recrutements et création des implantations nécessaires à la satisfaction des usagers…

Elections – Lettre de remerciement

A la suite des élections, je tiens à remercier tous les acteurs qui nous ont permis d’atteindre cette large victoire. Le vote de nos partisans, l’implication de nos militants, le soutien de notre Union Départementale FO et de notre fédération FO COM qui nous avait accordé un poste de délégué syndical central adjoint nous a permis de doubler nos résultats et d’obtenir largement notre représentativité :
De 7,73% en 2014 nous passons à 14,63% en 2017, soit une hausse de 6,90%.

Lire la lettre