édito

Détermination ! Résistance !

A l’heure où ces lignes sont écrites, l’issue du conflit social concernant le projet de « contre-réforme » des retraites n’est pas connue. Par contre, nous pouvons affirmer que notre détermination à gagner est intacte ! L’ampleur des mobilisations, que ce soit le 5 ou le 10 décembre, est en premier lieu le résultat du travail de l’ensemble de notre organisation syndicale, depuis la Confédération en passant par les Fédérations, les Unions Départementales et jusqu’aux syndicats d’entreprise. Notre Confédération Force Ouvrière s’est mise en ordre de bataille dès le printemps ; ses analyses, ses explications, ses interventions dans les médias ont permis une large prise de conscience des dangers de la mise en place d’un régime universel et de la retraite par points pour les salariés, les fonctionnaires, les chômeurs et les retraités. Avant d’être force de manifestations et de grève, nous avons été force de persuasion. Ce travail-là devait être fait, nous avons été les seuls à le faire ! Face à la facilité de l’exposé présidentiel : « un euro cotisé donne les mêmes droits», il a fallu argumenter et argumenter encore. Cette indispensable détermination montre, s’il en était nécessaire, combien le syndicalisme et particulièrement notre syndicalisme confédéré et indépendant FORCE OUVRIÈRE est et demeure un acteur indispensable et incontournable dans notre démocratie.

Déterminés, tous les militants de notre Fédération l’ont été assurément, et ce, depuis plusieurs mois à Orange, à La Banque Postale, dans les filiales bancaires ou des activités postales mais aussi dans la branche Télécoms. Ils ont mené campagne pour réussir les élections des Comités Sociaux Économiques et faire entendre une voix différente des autres organisations syndicales, celle de la volonté de promouvoir le progrès social. Après la délégation unique du personnel instaurée par la loi Rebsamen, la mise en place des CSE est une nouvelle atteinte aux institutions représentatives du personnel. Avec la disparition des Comités d’Entreprise, des CHSCT, des Délégués du Personnel, la volonté de réduire les droits et les moyens de défense des salariés se concrétise un peu plus à chaque loi, à chaque décret… Mais la résistance et la détermination de nos militants finissent par payer. Pour preuve, nos camarades d’Orange ont réussi à gagner une place sur l’échiquier syndical permettant ainsi à FO Com de se retrouver à la 4ème place. Une belle victoire dans un contexte syndical difficile et une sociologie de l’entreprise défavorable.

Cette détermination et cette résistance militante, à tous les niveaux de notre organisation, sont depuis toujours nos meilleures réponses à tous ceux qui, aujourd’hui, contestent notre légitimité considérant que nous ne représentons que nous-mêmes. Des positions claires et argumentées, voilà la clef pour convaincre et nous développer !

Encore et toujours, déterminés
Résister encore et toujours…

Christine BESSEYRE