Actualités

Actus

Syndicat : pas de désamour chez les jeunes

Selon la Direction de la recherche du ministère du Travail (Dares), seuls 5 % des moins de 35 ans adhèrent à une organisation syndicale, contre 11,2 % pour l’ensemble des salariés. Pourtant, une étude menée par quatre chercheurs (Agora débats/jeunesses 2019/2 N° 82montre que, malgré un faible taux de syndicalisation, les jeunes croient encore à l’action collective au travail. Ils sont même plus nombreux que leurs aînés à déclarer faire confiance aux syndicats (49 % contre 39 % pour les plus de 30 ans). Le principal frein à leur syndicalisation se trouve, on s’en doutait, dans leur plus grande exposition à la précarité.
Conscients de leurs difficultés et de leur histoire particulière, à FOCom nous avons constitué une comission « jeunes » qui accueille et accompagne les jeunes collègues d’Orange dans leur engagement syndical. Alors, n’hésitez plus, rejoignez FOCom !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Prélèvement à la source et crédit d’impôt, vigilance aussi pour les salariés d’Orange

L’impôt théoriquement dû en 2018 a été annulé par un crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR), mais pas pour les revenus exceptionnels. Certains députés ont émis récemment des points de vigilance pour la période de régularisation.
Dès le mois de juin 2019,  FOCom a alerté la direction d’Orange sur les impacts financiers, source de RPS, qui pourraient mettre en difficulté certains salariés contribuables de l’entreprise.
Le service social a confirmé des inquiétudes, liées notamment à la méconnaissance de ces revenus exceptionnels à déclarer, par exemple des montants de participation qui auraient été débloquées en 2018 ainsi que des primes de départ en retraite.
Les revenus exceptionnels sont bien taxés et certains salariés pourraient donc avoir à acquitter un solde d’impôt non prévu dès cet automne.
Pour toute demande d’explications, n’hésitez pas à nous contacter et formuler vos demandes d’aide auprès de votre assistance sociale.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Le statut de fonctionnaire mis à mal

Avec la parution, le 7 août, au Journal Officiel du texte de loi de transformation de la Fonction Publique se concrétise la disparition d’une certaine conception républicaine de celle-ci adossée au statut des fonctionnaires garant de leur impartialité et de leur neutralité dans l’exercice de leurs missions. Ainsi en instaurant un nouveau type de CDD, le contrat de projet d’une durée de un à six ans, cette loi accélère la précarisation des personnels des 3 fonctions publiques et porte une atteinte inadmissible à leur statut.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page