Actualités

Actus

Le 5 octobre en avant !

Depuis qu’est annoncée la perspective d’une sortie des aides publiques aux entreprises, la confédération FO alerte sur le risque que le « quoi qu’il en coûte » se transforme en « quoi qu’il en coûte aux salariés » au nom de la dette Covid à rembourser. Ce n’est pas une vue de l’esprit, ni un bon mot pour les médias.
Ainsi, d’ores et déjà, les salariés subissent les effets de la crise : les prix augmentent (gaz, électricité, alimentation, essence…) et les salaires ne suivent pas ! Au point que dans certains secteurs d’activité, les employeurs conviennent que les difficultés de recrutement ne sont pas sans lien avec la faiblesse des salaires… et que le ministre de l’Économie et des Finances incite les employeurs à faire un effort sur les salaires.

Avec d’autres organisations syndicales, nous avons, dans ce contexte, décidé d’appeler à une grève interprofessionnelle et à manifester le 5 octobre. À nous toutes et tous, adhérents, militants, délégués FO, de préparer cette mobilisation et de convaincre le plus grand nombre d’y prendre part. C’est ainsi que nous pourrons mettre en garde, avertir et nous faire entendre !

PERCo Orange : fermeture du fonds « Objectif retraite ESR »

Pour des raisons de taux d’intérêt historiquement bas sur les marchés monétaires et de perspectives de progression quasiment inexistantes, Amundi a décidé de fermer le fonds « Objectif retraite ESR »  à la souscription au 1er janvier 2017. Il s’agit d’un fonds de placement qui garantit de retrouver son investissement de départ avec une très faible progression à l’échéance de la retraite. Le conseil de surveillance d’Orange, réuni le 30 juin à la demande d’Amundi, a pris acte de cette fermeture et a voté le déplacement des fonds vers un placement avec un minimum de risques, mais sans grande progression, dans le fonds du FCPE « monétaire euros » à la date du 31 octobre 2021.

Chaque porteur de parts recevra une communication personnelle des modalités de transfert. Il pourra soit laisser ses avoirs dans le placement par défaut, soit, à l’issue du transfert, décider de déplacer tout ou partie de ses avoirs vers un FCPE du PERCo (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif) en gestion individuelle ou pilotée.

FOCom a demandé à la direction une communication bien détaillée auprès de l’ensemble des porteurs de parts via ANOO et par courrier personnel.

Tous ensemble le 21 septembre pour défendre les revendications des salariés à Orange

21 septembreLe 21 septembre nous devons défendre les revendications légitimes des salariés d’Orange.

Pour FOCom, la décision unilatérale salariale d’Orange ne permet ni de reconnaître l’investissement exceptionnel de son personnel ni de préserver son pouvoir d’achat. Depuis des mois, nous dénonçons une forte dégradation du dialogue social. Les inégalités salariales se creusent et la reconnaissance est en berne. Nous revendiquons, entres autres, un budget conséquent pour la reconnaissance des compétences, les promotions et une véritable égalité salariale Femme / Homme, des emplois et l’arrêt de tous les projets de restructuration visant à faire des économies aux dépens des conditions de travail. Construisons ensemble cette grande journée de mobilisation à Orange.

Lire le communiqué intersyndical pour la mobilisation du 21 septembre 2021

FOCom signe l’accord d’accompagnement USC

FOCom signe l'accord d'accompagnement USCAu terme de 9 séances de négociation, au cours desquelles nous avons négocié sans relâche pour défendre les intérêts des salariés et obtenir de réelles mesures d’accompagnement, FOCom signe l’accord d’accompagnement USC (Unité Service Client) ainsi que la CFDT et la CFE-CGC. Cet accord garantit aux salariés, qui basculent depuis la création des USC sur le métier Spécialistes Domaine Client, une augmentation de leur salaire fixe de 4 % minimum avec un minimum de 1200 € brut annuel (pour un temps complet). Du fait de leur évolution sur un poste non éligible à la PVC, les salariés actuellement soumis à la PVC bénéficieront d’une prime équivalente à 9 mois de leur PVC moyenne, calculée sur les 12 derniers mois. Des garanties ont également été obtenues en matière de formation, montée en compétence et de temps de travail (maintien des temps partiels/temps convenus, des congés déposés et des protocoles de télétravail en cours). En cas de mobilité géographique, pour rejoindre cette activité au titre d’une mobilité volontaire, des dispositions spécifiques relatives à cet accord sont prévues avec notamment la prise en compte de l’aggravation du temps de trajet dès 15 minutes pour les salariés ayant un temps de trajet actuel supérieur à 1h.