Actualités

Actus

L’IA accessible à tous.. surtout à ceux qui ne la maitrisent pas

L’opérateur ATT vient de mettre en place une plateforme d’intelligence artificielle permettant d’utiliser des outils d’IA très facilement, simplement en y insérant des fichiers de données sous la forme de  tableurs. Lesquels ont largement contribué à démocratiser l’analyse de données, et l’accès à des applications d’intelligence artificielle.
Google, par ailleurs, construit un système d’apprentissage automatique capable de développer des applications de « machine Learning ». Avec son moteur de Machine Learning, Google ambitionne de proposer une gamme de produits permettant à chacun de faire du Machine Learning, là encore par l’intermédiaire d’interfaces permettant de déposer simplement des fichiers pour entraîner et développer des applications. Après avoir ouvert ses logiciels d’IA, Google les proposera sur le Cloud, sous forme d’interfaces de programmation.
Pour FOCom, s’il n’est pas question de dénigrer le progrès technologique, on peut néanmoins se montrer inquiet d’une évolution dans laquelle toute cette technologie en viendrait à prendre le pas sur l’être humain, à occuper les emplois des salariés, avec la crainte un peu comme dans le film « 2001 L’odyssée de l’espace », que la machine s’emballe et échappe  à tout contrôle. Rendez-vous le 4 avril pour en débattre…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

L’e.santé chez Orange

Orange Business Services a annoncé le 2 février un accord d’acquisition d’Enovacom, éditeur de logiciels dédiés au secteur médical. Dans les prochaines semaines, Enovacom intègrera Orange Healthcare, l’antenne santé d’OBS qui va ainsi enrichir son offre B2B.
Fondé à Marseille en 2002, Enovacom était déjà partenaire d’OBS dans le cadre d’appels d’offres. Avec 140 employés, l’entreprise enregistrait un chiffre d’affaires de plus de 9 millions d’euros en 2016.
Thierry Bonhomme, directeur d’OBS a indiqué : « La santé est un domaine où Orange a à la fois de la légitimité et une ambition forte, dans la mesure où le numérique peut apporter des réponses visant à faciliter la vie des patients, qu’il s’agisse de l’accompagnement des personnes âgées, des maladies chroniques ou de la médecine ambulatoire. »
FOCom souhaite la bienvenue aux salariés qui vont rejoindre le Groupe et se félicite de cette internalisation au sein du Groupe Orange d’une nouvelle activité porteuse d’avenir qui, nous l’espérons, sera suivie de nombreuses autres.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Bridge, un pont vers quoi ?

La Direction Orange Ile de France envisage de regrouper l’ensemble des équipes opérationnelles parisiennes rattachées à la Direction Entreprise France sur le futur site du siège social du Groupe à Issy-les-Moulineaux, le projet Bridge. Les effectifs concernés sont rattachés aux Agences Entreprise Défense-Ouest-Francilien et Paris, le Centre Service aux Entreprises et les Directions des Marchés Pro et PME, soit un total de 1321 personnes, actuellement dispersés sur 6 sites de Paris. Pour justifier ce choix, la Direction a annoncé vouloir casser les silos et faire fonctionner ensemble les équipes opérationnelles, en mettant en œuvre de nouvelles formes d’organisation du travail et de nouveaux modes managériaux basés sur des équipes plus autonomes, apprenantes et digitales dans des « espaces partagés optimisés ». L’objectif étant de diminuer les coûts immobiliers de 3 millions d’euros annuels et les coûts de production, et de développer de nouveaux relais de croissance en complément des activités historiques.
Selon les 1ères analyses de l’impact de ce déménagement sur les temps et conditions de transport des salariés, 70% de ces effectifs subiraient un allongement de leur temps de trajet, 30% verraient leur temps de transport augmenter de plus de 20 minutes. Le quart des personnels qui supportent déjà plus d’une heure de trajet verraient ce délai s’accroître.
Nous dénonçons le cumul des peines que devront endurer les salariés, l’accroissement des temps de trajets s’ajoutant aux méfaits des espaces ouverts sur les conditions de travail et la santé des personnels. Nous attendons de notre entreprise qu’elle ne sacrifie pas le confort et la santé de ses salariés à l’optimisation des espaces de travail et à la réduction des coûts immobiliers.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page