Actualités
  • Inscrivez-vous en cliquant sur l'image ci-dessus

  • Cliquez sur l'image ci-dessus pour signer la pétition

Actus

L’école 42 de Niel épinglée pour ses procédés de vidéosurveillance

L’école 42, la pépinière de Xavier Niel dont nous avions déjà dénoncé les conditions de formation (journées à rallonge, « lits » dans les couloirs… ce qui rend d’ailleurs l’accueil de filles quasiment impossible), vient d’être épinglée par la CNIL pour sa vidéosurveillance excessive. Lors d’un contrôle réalisé en février 2018, l’autorité a constaté que « des caméras filmaient en permanence les espaces de travail des étudiants, les bureaux dédiés au personnel administratif ainsi que des lieux de vie » et que les personnes filmées n’étaient pas suffisamment informées du procédé.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Aides aux vacances taxées : FOCom exige le rejet de l’amendement

Les aides aux vacances versées aux salariés ne sont pas soumises aux charges sociales et ne rentrent pas dans l’assiette de l’impôt sur les revenus en raison de leur utilité sociale et leur caractère redistributif au bénéfice des petits salaires. Elles favorisent le départ en vacances de salariés qui n’en auraient pas les moyens et l’accès aux colonies de vacances de leurs enfants.
Les députés viennent d’adopter un amendement visant à assujettir ces aides, au-delà d’un plafond de 331€ par an et par salarié, aux cotisations sociales patronales (50%) et à l’impôt sur le revenu des salariés. Si cet amendement est definitivement adopté, dès 2019 le budget des comités d’entreprise pour aider les salariés à partir en vacances sera amputé de 50 %. Et les salariés seront contraints de payer des impôts sur ces aides. Cet amendement rognera le pouvoir d’achat de 12 millions de salariés et retraités bénéficiant des prestations sociales servies par 33.000 comités d’entreprise dont 57% du budget socioculturel est consacré aux vacances et aux loisirs. Ces aides sont allouées en fonction des revenus et du quotient familial de chaque salarié. Les bas revenus seront les premiers à souffrir de cette mesure (1 foyer sur 5 ne partirait pas en vacances sans les aides). Les aides aux vacances des comités d’entreprise ont donc une réelle utilité sociale, en remplissant un rôle de solidarité et de lutte contre les inégalités.
FOCom a écrit aux Parlementaires pour qu’ils rejettent cet amendement antisocial.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Info pratique : arbitrage dans le PEG

Du 10 au 23 septembre, est ouverte la possibilité de modifier la répartition de vos placements entre les différents fonds PEG : Orange Actions Classique, Dynamis Solidiare, Evolutis et Equilibris. Cela vous permet d’adapter la composition de votre épargne à l’évolution de vos projets à moyen et long terme, que cette épargne soit disponible ou indisponible.  L’épargne disponible reste disponible à l’issue de l’arbitrage.
Cet arbitrage s’effectue dans Amundi/Agir sur mon épargne/Arbitrage.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page