Actualités

La Direction d’Orange a pris ce 6 avril des décisions autoritaires et injustes qui limitent nos droits, notamment à congés.
Tout à fait conscients du caractère exceptionnel de la situation, nous constatons néanmoins que le sens des responsabilités et de la solidarité, ainsi que l’intelligence collective n’ont jamais fait défaut dans l’entreprise.

C’est pourquoi, nous, personnels d’Orange, exigeons :

- La liberté, dans le cadre des règles habituelles, de poser nos congés annuels et JTL aux périodes de notre choix y compris lors de la « reprise d’activité » car l’activité n’a jamais cessé;
- Une prime pour tous.

Signez la pétition sur les congés et la prime !

Actus

Les bac+5 peuvent à nouveau effectuer leur contrat de professionnalisation à Orange

Nous avons connu en 2017 une situation de blocage qui a empêché de recruter des contrats de professionnalisation (bac +5). C’était la conséquence d’une posture de certains  représentants syndicaux siégeant pour la branche à l’OPCA, l’organisme paritaire de gestion des formations par alternance. Ils refusaient de valider les dossiers d’étudiants aspirant au niveau Bac+5 au prétexte qu’ils ne seraient pas positionnés sur la bande E. Cette exigence absurde avait privé plus de 600 jeunes de la possibilité d’effectuer ou de continuer leur contrat de professionnalisation dans notre entreprise. Pour certains cela signifiait l’abandon pur et simple de la poursuite de leur cursus. Pour Orange cela impliquait d’être privée de compétences de haut niveau et d’un vivier de CDI pour demain.
FOCom a bataillé pour redonner aux bac+5 leur chance de trouver un contrat de professionnalisation à Orange. Nous avons œuvré pour débloquer la situation. C’est chose faite pour 2018.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Aides aux vacances taxées : FOCom exige le rejet de l’amendement

Les aides aux vacances versées aux salariés ne sont pas soumises aux charges sociales et ne rentrent pas dans l’assiette de l’impôt sur les revenus en raison de leur utilité sociale et leur caractère redistributif au bénéfice des petits salaires. Elles favorisent le départ en vacances de salariés qui n’en auraient pas les moyens et l’accès aux colonies de vacances de leurs enfants.
Les députés viennent d’adopter un amendement visant à assujettir ces aides, au-delà d’un plafond de 331€ par an et par salarié, aux cotisations sociales patronales (50%) et à l’impôt sur le revenu des salariés. Si cet amendement est definitivement adopté, dès 2019 le budget des comités d’entreprise pour aider les salariés à partir en vacances sera amputé de 50 %. Et les salariés seront contraints de payer des impôts sur ces aides. Cet amendement rognera le pouvoir d’achat de 12 millions de salariés et retraités bénéficiant des prestations sociales servies par 33.000 comités d’entreprise dont 57% du budget socioculturel est consacré aux vacances et aux loisirs. Ces aides sont allouées en fonction des revenus et du quotient familial de chaque salarié. Les bas revenus seront les premiers à souffrir de cette mesure (1 foyer sur 5 ne partirait pas en vacances sans les aides). Les aides aux vacances des comités d’entreprise ont donc une réelle utilité sociale, en remplissant un rôle de solidarité et de lutte contre les inégalités.
FOCom a écrit aux Parlementaires pour qu’ils rejettent cet amendement antisocial.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Info pratique : arbitrage dans le PEG

Du 10 au 23 septembre, est ouverte la possibilité de modifier la répartition de vos placements entre les différents fonds PEG : Orange Actions Classique, Dynamis Solidiare, Evolutis et Equilibris. Cela vous permet d’adapter la composition de votre épargne à l’évolution de vos projets à moyen et long terme, que cette épargne soit disponible ou indisponible.  L’épargne disponible reste disponible à l’issue de l’arbitrage.
Cet arbitrage s’effectue dans Amundi/Agir sur mon épargne/Arbitrage.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page