Actualités

Actus

CSE : préserver la proximité

La mise en place du CSE, Comité Social et Économique, dans toutes les entreprises avant le 1er janvier 2020 constitue la principale mesure des ordonnances Macron. Cette nouvelle instance, fusion des IRP, entraîne la disparition des CHSCT et des DP, principaux vecteurs des « remontées terrain ». FO avait alerté sur l’affaiblissement de l’efficacité de la représentation des salariés du fait de la concentration des mandats et des thématiques à la fois sur le seul CSE et sur un nombre restreint de délégués élus. Le comité de suivi des ordonnances travail a publié fin décembre une note d’étape sur la mise en œuvre de la énième réforme du Code du travail, lancée il y a un an. S’il est encore trop tôt pour en tirer un bilan approfondi, les premiers éléments issus de ces travaux d’évaluation viennent conforter les critiques et inquiétudes exprimées par FO lors de leur adoption et confirment des reculs importants pour les droits des salariés. Les ordonnances viennent notamment affaiblir le dialogue social alors qu’elles prétendaient le renforcer. Les entreprises voient dans le CSE une formidable opportunité de réaliser des économies. Dans la négociation pour sa mise en place à Orange, FOCom se bat pour obtenir des moyens suffisants afin de préserver un dialogue social de qualité.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Y a CE et CE

Sans surprise, c’est le Comité d’Entreprise d’EDF et de GDF avec 407 millions d’euros soit 1% du chiffre d’affaires. Viennent ensuite le Comité d’entreprise de la SNCF (89 millions d’euros qui emploierait jusqu’à 1.000 salariés), leComité d’entreprise de la RATP (54 millions d’euros qui emploierait jusqu’à 450 salariés), le Comité d’entreprise d’Air France(son comité d’entreprise emploie 265 salariés pour un budget colossal de 45 millions d’euros) et enfin : le Comité d’entreprise d’Eurocopter (Airbus Helicopters), avec un budget de 10 millions d’€ mais, surtout, un immense patrimoine… et puis des  voyages financés à hauteur de 880 euros tous les ans.

Chez Orange, qui ne figure pas dans ce top5, le budget s’élève au global à 225 Millions d’€. Avec cette particularité, par rapport à ceux  qui font la course en tête, que la gestion du budget d’Orange au niveau des CE comme à celui du CCUES, est parfaitement équilibrée.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

57,4 milliards versés aux actionnaires

Les groupes du CAC 40 ont versé 57,4 milliards d’euros à leurs actionnaires. Un record depuis 10 ans. Cela représente une hausse de 12,8 % sur un an et de 62 % par rapport au plus bas de 2009. Total a reversé plus de 10 milliards d’euros à ses actionnaires, sous forme de dividendes et de rachats d’action. C’est le plus gros pourvoyeur, devant Sanofi et BNP Paribas. Certaines sociétés ont profité de ces résultats pour verser leurs dividendes en actions. Comme le souligne un expert « ce sont autant de débours de trésorerie évités pour des groupes soucieux de ne pas mettre sous tension leur structure financière ou de préserver intact leur capacité à financer des opérations de croissance externe ». Ce qui n’est pas le cas  d’Orange, qui au contraire, accroît son endettement. La direction a annoncé mardi 8 janvier avoir emprunté sur le marché obligataire l’équivalent d’environ 4 milliards d’euros, ce qui porte son taux d’endettement à 25 Mds €. Pour diminuer ce taux, il faudrait renoncer à la dispendieuse politique du dividende pratiquée depuis des années.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

A l’ordre du jour du CNSHSCT ?

Les évènements récents ont donné lieu à des actes de violence dans certaines boutiques du réseau de distribution, voire d’autres établissements d’Orange, avec des conséquences traumatisantes pour certains salariés.
Dans le cadre du CNSHSCT des 19 et 20 décembre, la délégation FOCom demande qu’un point spécifique sur la situation nationale à date soit présenté avec un focus particulier sur :
– Les boutiques et autres établissements Orange concernés
– La description des actes de vandalisme et des agressions et leurs conséquences pour les salariés
– La gestion de crise
– La prévention des risques

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page