Actualités

Actus

Lundi 6 novembre 11h25, les femmes commencent à travailler gratuitement !

TravailEn 2023, et dans la continuité des années précédentes, c’est à partir du 6 novembre que les femmes travaillent gratuitement. Et ce, jusqu’à la fin de l’année. FOCom revendique l’application du principe selon lequel à travail égal, le salaire doit être égal entre les hommes et les femmes.

Surreprésentation des femmes dans les emplois à temps partiel et parmi les bas salaires, sous-valorisation des métiers à prédominance féminine, discrimination salariale et évolution de carrière inégale, en particulier dès la naissance d’un enfant mais aussi en raison de l’aide aux personnes dépendantes : FOCom se bat pour l’ÉGALITÉ des sexes, un droit humain fondamental !

[Consulter l’inFOégalité]

Salaires : les inégalités se creusent !

SmicardisationSelon le rapport 2023 de l’observatoire des inégalités en France, le niveau de vie médian pour une personne seule (après impôts et prestations sociales) est de 1 880 euros par mois. Les inégalités de niveau de vie s’expliquent principalement par les écarts de salaires : 4,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté (940 € par mois) soit 7,6 % de la population, et 4,5 millions gagnent plus que 93 % des Français, soit au moins 3 762 € après impôts pour une personne seule.

Les revalorisations automatiques du Smic, dues à une inflation forte depuis deux ans, ont exacerbé le phénomène de smicardisation des salaires. L’inflation entraîne un tassement des grilles salariales. Les salariés placés parmi les premiers niveaux de grilles salariales sont les plus impactés avec un constat alarmant, celui que le travail ne suffit plus pour vivre !

Ce mouvement vers la smicardisation n’est pas une fatalité ! Pour FO, il est urgent d’ouvrir des négociations d’ampleur sur les salaires et les grilles. Au sein du Groupe Orange, les augmentations salariales ne compensent plus l’inflation et FOCom est déterminée à obtenir de nouvelles avancées lors des négociations salariales 2024 qui débuteront début janvier.

 [Je signe la pétition Ensemble pour l’augmentation des salaires 2024 !]

Intéressement pour 2024, en ligne avec les objectifs

IndicateursL’indicateur de Performance Opérationnelle présente un CA et des charges en phase avec l’objectif global, mais des disparités de performance existent dans les sous-objectifs. Certaines charges sont en dépassement (exemple : les coûts d’équipements) et d’autres sont contenues grâce à des économies financières réalisées (exemples : connectivité réseau et IT ; Réseau, charges immobilières).
L’eCAPEX est quant à lui en retrait par rapport au budget.

Les indicateurs de Qualité de Service Client sont bons sur les 3 périmètres (Grand Public, Entreprise et Grands Clients) :

  • Grand Public, le NPS et le nMPS sont en hausse et l’objectif lié à l’intéressement est dépassé (8,1 pour 8 attendus).
  • Entreprise, le nMPS reste stable à 7,8 et dépasse l’objectif prévu à 7,6. Malgré le contexte difficile, les efforts de proximité, d’accompagnement commercial, de suivi de commandes représentent les principaux leviers de satisfaction.
  • Grands Clients, le NPS reste stable et à l’objectif de 7,8, grâce à une bonne perception des offres, une bonne qualité technique et une bonne relation commerciale.  FOCom rappelle qu’il est nécessaire de rester vigilant, une augmentation du nombre de détracteurs a été observée sur le S1.

L’indicateur de Performance Energétique est atteint grâce aux efforts sur la baisse des émissions de CO2 dans le secteur tertiaire (-31 % vs 2022) et le carburant (-7 %).
A noter : le parc de véhicules électrifiés est passé de 20 % à 25 % en 6 mois. L’objectif d’atteindre le 100 % de commandes de véhicules électriques se heurte aux problématiques économiques de production et d’approvisionnement.

FOCom, signataire de l’accord Intéressement, reste vigilant sur le suivi des différents indicateurs pour garantir un versement optimal aux salariés d’Orange en 2024. 

La discrimination, un sujet à part entière !

La discrimination

FOCom rappelle son opposition à l’inclusion du sujet de la « Discrimination » dans l’accord Handicap, estimant que cette question cruciale mérite un traitement plus approfondi. Bien que la sensibilisation au sein de l’entreprise soit importante, des efforts doivent être faits pour toucher le plus grand nombre.

L’égalité professionnelle, notamment la faible féminisation des cadres supérieurs, demeure une préoccupation. Les embauches des femmes en CDI, malgré une légère amélioration, restent en deçà de l’objectif de 37,5% qui est stipulé dans l’accord initial. Pour rappel FOCom revendique un taux général de féminisation des effectifs à 38,5%.

Les participants au baromètre salarié ont attribué une évaluation « satisfaisante » à la question « Orange favorise la diversité et de l’égalité des chances ». Mais FOCom n’est pas “satisfaite” de cette évaluation. Le baromètre LGBT+ révèle que 31% des salariés concernés à Orange déclarent avoir été victimes d’au moins une agression LGBTphobe au sein de l’entreprise, contre 24% dans les autres entreprises. La direction d’Orange doit renforcer ses actions de sensibilisation et de formation.

L’étude ISM CORUM indique qu’Orange ne discrimine pas les candidatures féminines ou d’origine « extra-européenne », mais des améliorations sont nécessaires. FOCom soutient l’engagement sociétal en faveur de l’égalité des chances, étant donné qu’une étude de l’OCDE indique que six générations sont requises en France pour que les descendants de familles modestes atteignent un niveau professionnel supérieur à celui de leurs ancêtres.

FOCom reconnaît les progrès réalisés, mais insiste sur la nécessité d’un suivi plus rigoureux et les résultats doivent être tangibles pour promouvoir efficacement l’égalité et lutter contre toute forme de discrimination.