Tracts-Publications

Accord GPEC – FOCom ne signera pas !

FOCom a décidé de ne pas signer l’accord Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences qui entérine de fait des dizaines de milliers de suppressions d’emplois à Orange.
Lors du CCUES des 23 et 24 octobre dernier, la direction a en effet annoncé qu’elle prévoyait la suppression de 18 040 Emplois Temps Plein en CDI sur la période 2018-2022. Cette nouvelle baisse serait répartie de la façon suivante :

  • – 4840 en 2018,
  • – 4570 en 2019,
  • – 2760 en 2021,
  • – 1920 pour 2022.

Le plus fort impact se situerait sur Orange France avec une baisse de 14770 ETPCDI à l’horizon 2022, soit 82 % des départs.
41 % des départs d’Orange France seraient portés par le domaine réseau, et dans 78 % des cas par les Directions Orange. Toujours selon l’Entreprise, les besoins en personnel resteraient supérieurs aux ressources quasiment dans tous les domaines métier et tous les bassins d’emploi, avec un écart global se situant entre 3750 et 5530 ETPCDI.

Lire le tract : Accord GPEC – FOCom ne signera pas !

Titres restaurant pour les télétravailleurs… Promesse tenue !

restoComme nous vous l’expliquions dans notre tract de juin « Télétravailleurs, des tickets restaurant pour vous aussi »,
FOCom a farouchement revendiqué ce principe afin de gommer l’inégalité existant avec les salariés qui ont accès à la
restauration collective.
Notre obstination a balayé tous les obstacles
Depuis juin, afin de concrétiser la mise en oeuvre des tickets restaurant pour les télétravailleurs, nous avons travaillé à résoudre les différentes difficultés rencontrées :

  • faire voter cette demande dans tous les CE dont la restauration est en délégation de gestion à Orange, malgré l’opposition affichée des élus CFE-CGC dans ces instances,
  • s’assurer de la conformité avec les règles URSSAF, en particulier concernant l’éligibilité des droits à cette prestation,
  • formaliser un processus de commande livraison viable et rapidement opérationnel, tout en évitant de surcharger les activités des services transverses.

Lire le tract : Titres restaurant pour les télétravailleurs… Promesse tenue !

Sauver le TPS !…

et négocier par ailleurs des avancées pour l’emploi, les jeunes et les tuteurs.
FOCom se bat depuis le début de la négociation intergénérationnelle pour que les différentes formules de TPS existantes soient reconduites.
Nous avons enfin obtenu satisfaction lors de la séance du 26 octobre !
Si l’accord final est conclu, il y aura :

  • une formule TPS 65 % travaillée à 50 % avec 24 mois de Temps Libéré pour un TPS de 36 mois et ouverte à mécénat ou non,
  • une formule TPS 75 % travaillée à 50 % avec 12 mois TL pour un TPS 36 mois et ouverte à mécénat ou non,
  • une formule mécénat 80 % travaillée à 50 % sur 24 mois sans TL.

Et le TPA reste inchangé par rapport aux dernières propositions.

Lire le tract : Sauver le TPS !

Les aides aux vacances taxées

FOCom demande le rejet de l’amendement
Les aides aux vacances versées aux salariés ne sont pas soumises aux charges sociales et ne rentrent pas dans l’assiette de l’impôt sur les revenus en raison de leur utilité sociale et leur caractère redistributif au bénéfice des petits salaires. Elles favorisent en même temps le départ en vacances de salariés qui n’en auraient pas les moyens et l’accès aux colonies de vacances de leurs enfants…

Lire le tract : Les aides aux vacances taxées

FOCom condamne le fichage sans ambiguïté

L’existence de fichiers concernant des responsables syndicaux à FO a été révélée par la presse ces derniers jours. Ces fichiers par leurs contenus portent atteinte à la dignité des personnes concernées et ne sauraient être tolérés dans un monde respectant les droits de l’Homme et a fortiori dans une organisation syndicale fondée sur son attachement à la liberté.

Lire le tract : FOCOM condamne le fichage sans ambiguïté