Actualités

Actus

Chiffres de l’emploi à Orange – fin 2018

FOCom déplore une nouvelle érosion des effectifs. En 2018, les CDI actifs (80 441) ont baissé de 3,6 %, et ceux en ETPCDI (67 819) de 4,5% (-5% si on exclut l’intégration d’Equant en pro-format), soit -3 181 ETPCDI. La force au travail interne (69 791 ETP) a diminué de -5,5 %.
Tous les bassins d’emploi sont en diminution, avec un pic pour les bassins Est, Normandie-Centre et Nord qui perdent cette année encore plus de 6% d’effectifs CDI.
Nous déplorons également une augmentation de la sous-traitance qui atteint 30% : +2,7 % hors FTTH (23 660 soit 26%), +15% pour le FTTH (5 820).

Autres éléments notables :
– Le taux de féminisation est de 36,7 %.
– L’âge moyen CDI est de 49,1 ans.
– 6 293 sorties définitives CDI, portées majoritairement par 5 563 retraites.
– 1 698 recrutements externes en CDI à fin 12/2018 (versus 1 544 en 2017 et 2 124 en 2016).
– Temps Partiel Sénior (TPS) = 14 320 salarié(e)s, versus 15 136 en 2017 (-13,1 %).
– Temps Partiel Aidé (TPA), mécénat de compétences = 1884 salarié(e)s, versus 1 334 en 2017.
– 69 867 ETP internes : -5,5% versus fin 2017 (72 539). Rappel 2016 (76 792 ETP).
– 698 ETP en intérim : +12,5% versus fin 2017 (618). Rappel 2016 (604 ETP).
– 23 659 ETP en sous-traitance (hors réseau FTTH) : +2,7 % versus fin 2017 (23 481 ETP).
– 4 273 contrats d’alternance (3 073 apprentis + 1 200 contrats de professionnalisation), soit -3% versus fin 2017 (4 391). Rappel fin 2016 : 4 771.
– 2 116 conventions de stage (2 343 fin 2017, 2 286 fin 2016).
– 9,4% des salariés ont bénéficié d’une promotion (9,5 % en 2017), ce qui représente 7 528 salariés (7 960 en 2017, 7 116 en 2016). Le taux de féminisation des bénéficiaires est de 37,4 %.
– 6 546 mobilités (7 881 en 2017, 8 207 en 2016).
– 19 032 salariés sont à temps partiels (-10,9%) dont plus de 3/4 sont dans les dispositifs senior (-17,8 %).

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

FO signe pour l’indexation des retraites sur l’inflation

Avec la signature ce jeudi 16 mai de FO, l’accord qui entérine le principe de la revalorisation sur l’inflation des pensions complémentaires du secteur privé est validé. Cette indexation des retraites complémentaires Agirc-Arrco à compter du 1er novembre prochain permettra de maintenir le pouvoir d’achat des retraités pour les quatre années à venir. Une bonne nouvelle pour les retraités après plusieurs années de gel ou de quasi-gel. Par aileutrs FO continue de refuser les décotes, comme le malus appliqué aux actifs qui décident de liquider leurs droits à 62 ans, et continuera de tout faire pour qu’elles disparaissent. Et reste mobilisée contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Orange plus verte ?

Orange va investir dans deux nouveaux data centers : Normandie 2 fin 2020 (à proximité de l’actuel data center de Val de Reuil, entré en service en 2012) et Chartres. Ces deux nouveaux Data center auront une capacité de 13,5MW (10 actuellement pour Normandie 1) et entraineront la fermeture des 9 autres Data Center du territoires, tout à la fois obsolètes et énergivores. Grâce à ces nouvelles installations, fonctionnant selon le système de free cooling (utilisant l’air ambiant, 17° en moyenne en Normandie), Orange espère économiser 60 % de la consommation énergétique d’un vieux data center. A FOCom, tout en soutenant la politique visant à l’objectif de neutralité carbone que ne manquera pas de se fixer l’Entreprise, nous nous préoccupons tout autant de la situation des salariés des sites actuels, l’approche humaine n’étant pas au rendez-vous dans ce dossier – en étant particulièrement vigilants à ce que la suppression du CO² ne s’accompagne pas corrélativement par des suppressions d’emploi.
Par ailleurs, ces nouveaux data centers produiront bien plus de CO² que les 9 autres qui seront fermés, non pas parce qu’ils ne sont pas efficaces, mais parce qu’ils vont héberger et traiter plus de data (la demande sera de plus en plus forte et la 5G arrive)…
L’objectif de neutralité carbone n’est pas donc pour demain, ni sans doute pour plus tard, et pourtant il faudra bien y parvenir.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page