Actualités
  • Inscrivez-vous en cliquant sur l'image ci-dessus

  • Cliquez sur l'image ci-dessus pour signer la pétition

Actus

Le burn out pas une maladie professionnelle : retour sur une volteface

Le 25 mai dernier, l’Organisation mondiale de la santé reconnaissait, à notre grande satisfaction, que le burn-out est une maladie professionnelle et sera officiellement classée comme telle le 1er janvier 2022 dans le monde entier. Peu après l’OMS rétropédale : le burn-out est un phénomène lié au travail, mais pas une maladie professionnelle. En cause ? La difficulté à cerner le burn-out et à le circonscrire à la seule sphère professionnelle alors que 134 manifestations cliniques différentes permettent de le diagnostiquer, ce qui n’est le cas d’aucune maladie.

La nuance entre « maladie professionnelle » et « phénomène lié au travail » n’est pas anodine. Les conséquences en termes de responsabilités pour l’entreprise et de droits pour les personnels sont en effet considérables. C’est ce qui nous incite à penser que le lobbying patronal n’est pas étranger à la volte-face de l’OMS… Pour notre part, nous continuons bien entendu à nous battre pour que ce « phénomène » qui tue soit justement reconnu comme maladie professionnelle.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Une avancée pour les aidants familiaux

Lors des nombreux échanges pour l’amélioration des prestations sociales, FO a obtenu une fois de plus gain de cause pour les aidants familiaux.
En effet, les agents titulaires d’un certificat d’aidant familial peuvent prétendre à une demi-part supplémentaire pour le calcul du quotient familial, ouvrant droit à certaines offres. Cette demi-part aidant est cumulable avec les demi-parts famille monoparentale, BOE (Bénéficiaire de l’Obligation Emploi) et « Nouvel entrant » (CDI de moins de 3 ans d’ancienneté à La Poste).
La tranche du quotient familial influe sur le montant de vos ASC. Il est donc primordial pour chaque aidant de se procurer le certificat.
FOCom se réjouit d’une telle avancée et continuera de revendiquer pour améliorer votre quotidien !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

La formation : à ne pas délaisser

La formation fait partie des axes de progrès social (en même temps qu’elle constitue un levier essentiel pour l’avenir de l’entreprise). FOCom s’inquiète que, pour la première fois depuis 2015, le nombre moyen d’heures de formation par salarié soit inférieur à 32 en 2018. Nous espérons qu’il ne s’agit que d’un « tassement » accidentel et non d’une tendance à la décrue visant à réaliser de nouvelles économies sur le dos des personnels.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page