Actualités

Actus

Congrès de FOCom : résister, revendiquer, reconquérir

Le congrès FOCom vient de se terminer avec l’élection de Christine Besseyre, première femme Secrétaire Générale de la Fédération de la Communication.

Notre secrétaire général confédéral, Yves Veyrier, a clôturé le congrès en revenant sur la force du collectif au sein de FO et sur l’importance de construire nos positions par les débats internes puis de les porter ensemble avec conviction et fierté.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Beaucoup d’absents dans le discours du premier ministre

Dans son discours de politique générale devant les députés ce mercredi 12 juin, le Premier ministre Edouard Philippe annonce… qu’il continue comme avant !

Premier grand absent,  le dialogue social et ce que portent les syndicats. Pourtant le Premier ministre parle bien de considération pour tous à la fin de son discours et le Président de la République de cohérence entre les paroles et les actes à l’Organisation Internationale du Travail.

FO appelle à ouvrir au plus vite de véritables négociations sur larémunération, les conditions de travail et l’emploi.

Autre grand absent, les salaires. Tout est fait pour éviter leur augmentation au profit d’éléments annexes de rémunération.

FO réaffirme la nécessité de l’augmentation du SMIC de la valeur du point d’indice des fonctionnaires et la relance des négociations de branches sur les salaires.

FO appelle encore une fois le gouvernement à redonner une pleine considération à la négociation collective et aux analyses et revendications portées par les syndicats et confirme sa détermination à mobiliser les salariés. 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Procès France Télécom : le déni méprisant pour seule ligne de défense

Lors de la séance du 6 juin du procès contre les ex responsables de France Télécom, l’ancien numéro 2 Louis-Pierre Wenès, a nié tout « dysfonctionnement majeur », malgré les rapports accablants qui se sont accumulés au fil des années. Il récuse « le terme de souffrance », et lui préfère celui de « difficultés inhérentes à tout processus de transformation ». Quant à l’ex PDG, Didier Lombard, il déclare, qu’en 2008 quand les suicides à France Télécom faisaient les gros titres dans le journaux : « J’avais la tête ailleurs, j’étais bien plus préoccupé par quelque chose de plus important pour l’avenir de l’entreprise : la crise des subprimes ! »
Le procès doit durer jusqu’au 12 juillet.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page