Actualités

Actus

Conduire les projets de transformation de manière responsable

Une réunion nationale a eu lieu le 6 avril avec l’entreprise pour échanger sur les dispositifs d’accompagnement des projets de « transformation responsable ». L’objectif affiché de la direction était de faire un état des lieux, d’échanger sur ce qui fonctionne et ce qui pourrait être amélioré sans « remettre en cause les dispositifs existants ». FOCom a réaffirmé qu’il était irresponsable, en période de crise sanitaire, de fermer des boutiques, de cumuler et d’accélérer des projets de transformations dans les métiers Grand Public, Pro-Pme, Entreprise. Nous ne cessons, avec les médecins du travail de mettre en garde la direction sur les conséquences des mesures qu’elle impose, notamment l’augmentation des risques psycho-sociaux. Nous souhaitons une meilleure prévention en amont des projets, ainsi qu’un accompagnement des populations tels que les salariés éloignés du service, en situation de handicap, en cours de reclassement ou à moins de 5 ans du départ à la retraite. Nous avons également demandé l’application stricte des accords car la direction ne tient pas toujours ses engagements, et nous sommes obligés de les lui rappeler régulièrement.

Voix et revenus : le retour

La crise sanitaire continue d’impacter fortement les usages des télécoms avec un effet accru lors des confinements. Dans sa dernière publication, l’Arcep souligne que, depuis le début de la crise sanitaire, la consommation vocale depuis les réseaux fixes et mobiles, hors messageries, progresse fortement alors qu’elle n’augmentait plus depuis plus de trois ans.
L’autorité montre également que, depuis le 2ème trimestre 2020, le revenu des opérateurs offrant des services fixes s’améliore, après dix années de baisse, grâce au regain de croissance du revenu lié à la vente des accès à haut et très haut débit. Après 8 années de recul, dont FOCom souligne régulièrement les effets désastreux pour l’investissement et l’emploi et pour tenir tête à la concurrence, le revenu des opérateurs connaît, globalement, une amélioration depuis le 4ème trimestre 2019. Et ce malgré la baisse importante des usages en roaming out liée aux déplacements limités suite à la crise sanitaire et malgré la fermeture des boutiques des opérateurs durant le 1er confinement. A noter que depuis la réouverture des boutiques, l’activité a repris à un rythme supérieur ; ainsi, au 4ème trimestre 2020, le revenu issu de la vente de terminaux et équipements mobiles (1,1Md €, soit 12% du revenu total du marché de détail) augmente de 4,1% en un an, soit un niveau trois fois plus important que celui du quatrième trimestre 2019. Ces derniers résultats nous confortent dans notre conviction qu’il est inepte de fermer massivement nos boutiques. A fortiori au moment du lancement de la 5G !

FO impôts 2021 à votre service

Pour FO, le principe de l’impôt sur le revenu à caractère progressif demeure un outil majeur de redistribution des richesses et de justice sociale face aux impôts indirects. À ce titre, il reste le principal levier pour financer les missions de services publics. Rétablir pleinement ce principe passe inévitablement par une véritable réforme fiscale que nous demandons depuis de nombreuses années. Elle donnerait un véritable sens à la solidarité nationale dont on nous rebat les oreilles aujourd’hui à propos du personnel de santé après avoir tout fait pour détruire l’hôpital public et les maisons de retraite et pour assécher la Sécurité sociale.  Le « Spécial impôts FO 2021 » décode les nouvelles mesures fiscales inscrites dans la loi de finances et leur mise en œuvre. Pour vous aider à les décrypter et à compléter votre déclaration d’impôts, accédez gratuitement ici à ce spécial impôts 2021.

Négociation « intergénérationnel » : top départ !

La première séance de négociation pour un futur accord intergénérationnel a eu lieu le 7 avril. Le DRH Groupe a donné sa vision de ce qu’il souhaite pour le futur : « Pour le recrutement on a besoin d’experts qui ont de bonnes formations. On n’a pas vocation à recruter des personnes avec peu de diplômes ou à faible employabilité… Nous allons maintenir un objectif de 2000 apprentis par an. Un dispositif de mesures d’âges est à étudier avec des mesures plus spécifiques pour les fonctions centrales et support. Il n’y aura pas de remplacement des départs dans ces services et pas de remplacement systématique dans les autres. L’entreprise est dans une démarche de transformation, il faut simplifier et alléger les charges de travail (moins de strates managériales, renoncement à certains projets…), cela peut entrainer un changement de perspective, de lieu, de travail, de métier et donc des risques psycho-sociaux». FOCom veut un accord final qui ne soit pas moins-disant que l’accord actuel.  Nos principales revendications sont : la prolongation du TPS dans les différentes mesures d’âges qui pourront être proposées et ce, sans discrimination selon la typologie des salariés, des embauches pour remplacer l’ensemble des départs et pour recruter partout où c’est nécessaire, la poursuite des mesures en faveur de la parentalité. Il nous semble également indispensable de disposer d’une cartographie des métiers de demain afin que chacun puisse se projeter sur son avenir professionnel. Enfin, nous serons très vigilants sur les conditions de mise en place de la transformation voulue par l’entreprise.