Actualités

Actus

Bocal sans poissons ?

Lors de la présentation de ses vœux au personnel le 9 janvier, Stéphane Richard a annoncé que le Comex sera en open space vitré dans les prochains locaux. On comprend bien l’intérêt de ce type de décisions démagogiques pour la communication interne et externe : la Direction d’Orange montre l’exemple, la Direction est exemplaire et moderne ! On comprend bien également l’intérêt de mettre tout le personnel en open space pour diminuer les coûts immobiliers et mobiliers…
Mais on connaît par ailleurs (toutes les études le prouvent) les méfaits des espaces ouverts sur les conditions de travail et la santé des personnels. Et on sait que les Dirigeants sont peu souvent dans leurs bureaux et ont, fort heureusement pour eux et la qualité de leur travail, des positions de repli pour se concentrer et recevoir en confidentialité.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Compensation du relèvement de la CSG

Pour compenser le manque à gagner résultant de la suppression des cotisations chômage (2,4 %) et maladie (0,75 %) payées par les salariés du privé, le gouvernement a décidé de relever la CSG de 7,5% à 9,2%. La CSG étant payée par tous les contribuables, les fonctionnaires et les retraités sont lésés puisqu’ils ne paient pas de cotisations chômage. Pour diminuer l’effet de la hausse de la CSG sur la rémunération des fonctionnaires, il est notamment prévu le versement d’une indemnité. Dans l’attente du décret qui en fixera les modalités précises, la Direction d’Orange nous informe que, comme nous le lui avons demandé, elle mettra en œuvre par anticipation cette disposition (si elle est confirmée) par le versement, dès le salaire de janvier, d’une indemnité provisoire et forfaitaire, calculée selon le niveau de salaire.
Cet acompte mensuel sera régularisé lors de l’application de l’indemnité légale en fin de 1er semestre.
Dans le même esprit, FOCom demande à la Direction de prendre en charge, dès sa mise en place par le gouvernement, le jour de carence appliqué aux fonctionnaires.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Vers le net à la carte ?

La Commission fédérale de réglementation des communications (FCC) a entériné aux Etats-Unis la fin la neutralité du net, principe qui garantit un traitement égal des flux de données par les opérateurs. Cette décision risque de transformer l’Internet en un service à la carte, d’instaurer des niveaux de priorité entre les sites et de facturer des frais supplémentaires pour diffuser de la vidéo ou utiliser les médias sociaux. La fin de la neutralité pourrait également affecter la capacité d’innovation des entreprises dont l’activité repose sur Internet, l’accès à leurs sites et à leurs services pouvant être affecté.
A l’inverse Stéphane Richard a pris position contre la neutralité du Net, « l’ennemi de l’innovation » : “Dans les usages futurs de l’internet, il y a certains usages (l’internet des objets notamment, par exemple la voiture autonome ou toute une série de technologies à distance) qui vont nécessiter des internets particuliers, en termes de latence, de vitesse. Donc il faudra qu’on soit capable de proposer à l’industrie, aux services, des internets avec des fonctionnalités et des puissances différentes, donc avec des qualités de services différentes.” Certes ! Cependant si l’on peut comprendre qu’il soit proposé des accès adaptés à des services particuliers, on ne peut adhérer à un internet à plusieurs vitesses exclusivement aux mains des FAI. Avec les risques d’exclusion et d’accroissement des inégalités inhérents. Il faut à tout le moins un accès égal minimum garanti pour tous.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page