Actualités

Actus

Colloque « Gros plan sur le big data »

FOCom a organisé de longue date un colloque sur le big data le 10 octobre de 9h à 13h (auditorium d’Orange Village, bât B, 1 av. Nelson Mandela à Arcueil). Il sera introduit par Eric Pérès vice-président de la CNIL, clôturé par Jean-Claude Mailly et suivi d’un apéritif-buffet. Ce colloque est maintenu et vous y êtes cordialement invités (inscription sur dsc.ft@fo-com.com).
Cela n’empêchera pas les fonctionnaires qui le souhaitent, dont ceux de FOCom, de se déclarer grévistes et de rejoindre la manifestation parisienne l’après-midi.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Formation : doucement avec le digital !

La présentation du plan de formation 2018 lors du dernier Comité Central de l’Unité Economique et Sociale, confirme la volonté d’une montée en puissance du digital. A l’horizon 2020, l’offre de formation serait composée de 70 % de digital : 50% de digital serait intégré au format présentiel dès l’an prochain et 20% de formations purement digitales seraient dispensés d’ici 2020 en e-learning, classes virtuelles, MOOC, COOC, SPOC, etc.
Conscients à FOCom que l’ère du digital est incontournable, il nous paraît cependant nécessaire de ne pas avancer à marche forcée.
Nous restons favorables à un dispositif de formation priorisant le mode présentiel. Dans un contexte de baisse des effectifs et alors qu’il est demandé aux salariés toujours plus de polyvalence, voire de « précellence », il importe de leur donner tous les moyens de monter en compétences dans les meilleures conditions.
Les nouvelles formes d’organisation et formation ne doivent pas être synonymes de pertes de repères, de stress et de risques psychosociaux. Et elles ne doivent laisser personne au bord du chemin.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Le rôle positif des syndicats conforté

Dans la Tribune.fr du 23 août, media pourtant pas réputé pour sa bienveillance à l’égard des syndicats, on peut prendre connaissance d’études démontrant que les syndicats contribuent à réduire les inégalités de revenus. Alors que celles ci se creusent dans les pays développés, il apparaît que la présence syndicale contribue à promouvoir les politiques sociales redistributives et que la santé économique des entreprises passe par une répartition moins inégalitaire des profits. Les syndicats sont donc un facteur de progrès social et on ne peut que déplorer la baisse du taux de syndicalisation. Et l’article conclut qu’ « il importe donc de redonner toute sa place à la négociation collective ».  Une préconisation édifiante au moment où, en France, la place des organisations syndicales dans le dialogue social est remise en question. Et une raison supplémentaire de rejoindre FOCom !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page