Actualités

Actus

Prise en charge de la restauration pour les télétravailleurs Coronavirus

Dans le contexte actuel de confinement et de mise en place du télétravail « Coronavirus » subi, la gouvernance de la restauration mutualisée à travers ses différentes instances (Comité National de Restauration, Commission Technique Nationale de Restauration, Direction Déléguée de la Restauration…) a validé le principe d’une prise en charge de vos repas (ne sont pas concernés les salariés d’OFS et SCE dont les CSEE n’ont pas souhaité intégrer la gestion mutualisée).
Si vous êtes en télétravail « Coronavirus », n’oubliez pas de vous déclarer dans Anoo.
Une information par mail doit vous être envoyée très prochainement pour vous informer de cette excellente nouvelle, cependant la forme de cette prise en charge n’est pas encore complétement définie.
Deux possibilités sont à l’étude :

  • Versement d’une prime forfaitaire d’indemnisation de type « prime panier » soutenue par les Organisations Syndicales mais pour laquelle la Direction Orange frêne des pieds prétextant d’éventuelles cotisations patronales et salariales supplémentaires.
  • Dotation de cartes pour commander et télécharger des titres restaurants dématérialisés. La réglementation de ces titres étant toujours la même avec une part salariée de 40% déduite du salaire et avec des règles d’utilisation strictes.

Nous reviendrons vers vous dès que l’une de ces deux solutions sera actée et que le processus d’attribution sera connu.
FOCom souhaite avancer très rapidement sur le sujet et participe activement à la construction de cette proposition.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Coronavirus : les congés menacés par la loi d’urgence

Dans la loi d’urgence que le gouvernement va promulguer il est permis aux entreprises  « de modifier les conditions d’acquisition des congés payés et de permettre à tout employeur d’imposer ou de modifier unilatéralement les dates de prise d’une partie des congés payés, des jours de réduction du temps de travail ».

Interpellée dès le début du confinement par FOCom lui demandant le report des dates limites pour déposer les CA et JTL et de ne pas refuser l’annulation de congés déposés suite à l’impossibilité de réaliser les projets de voyage et de séjours, la direction d’Orange a juste répondu le 20 mars que, dans l’attente des ordonnances, elle sursoyait à toute demande. D’ailleurs dans Anoo elle donne la directive « de suspendre à toute demande ou validation de report et d’annulation de vos congés ou JTL ». Et rappelle les dates limites pour déposer CA et JTL et la possibilité de transferts de jours sur le CET.

Très inquiets sur l’utilisation qui sera faite par la direction de l’ordonnance scandaleuse du gouvernement qui prétend y compris imposer de prendre une semaine de congés pendant le confinement, nous avons obtenu que la question soit a minima discutée avec les organisations syndicales.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

La pandémie nouveau prétexte pour détruire les droits salariés ?

En cette période de confinement lié à la pandémie de Covid-19, le Gouvernement va présenter un projet de loi visant à modifier le Code du travail par ordonnance.

Il serait prévu de nouvelles dérogations à des règles jusqu’à présent considérées comme d’ordre public et d’intervenir dans des domaines aussi importants que la durée du travail, le repos hebdomadaire, le repos dominical, l’acquisition et la prise des congés payés, des jours de réduction du temps de travail, des règles relatives aux procédures collectives…

Pour FO il serait scandaleux d’utiliser la pandémie pour porter de nouvelles graves atteintes au Code du travail et aux droits des salariés. D’autant plus que, dans le même temps, tout serait mis en œuvre pour préserver l’intérêt économique des entreprises et de leurs actionnaires.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page