Actualités

FOCom, votre meilleur défenseur

Actus

A propos de la rumeur de fusion entre Orange et Deutsche Telekom

Un rapprochement entre Orange et Deutsche Telekom revient une nouvelle fois sur le tapis après une première tentative échouée entre mai et septembre 2017. Selon le quotidien allemand Handelsblatt, l’opérateur allemand examinerait actuellement cette possibilité, son PDG y voyant “d’énormes synergies à exploiter”. La Direction d’Orange a immédiatement démenti. Si Stéphane Richard a déjà évoqué une nécessaire consolidation à l’échelle européenne afin d’atteindre une taille critique permettant de mieux affronter des mastodontes comme les GAFAM… FOCom s’est déjà inquiétée des conditions de telles opérations qui ne doivent se faire que dans le respect des personnels, de leur statut, de leurs conditions de travail et des emplois. Dans le cas présent la dissymétrie est flagrante entre l’opérateur allemand qui est valorisé à 72 milliards d’euros contre 40 milliards pour Orange. Il y a également la participation des Etats dans les capitaux respectifs avec les fortes implications politiques qui en résultent. Et enfin si les deux opérateurs restent partenaires de longue date notamment sur les infrastructures et dernièrement le développement en duo de l’enceinte connectée Djingo, il reste que chacun a son histoire. Nous nous opposerions en particulier à une tentative de séparation des réseaux et des services au prétexte d’une fusion d’opérateurs.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Les Français méfiants vis-à-vis de l’impact écologique du numérique

Selon le baromètre du numérique révélé ce mercredi, 44% des Français envisagent désormais le numérique comme une menace alors que 38% y voient une chance, au sens global. La tendance s’est inversée en 10 ans puisqu’en 2008, 53% des personnes interrogées envisageaient le numérique comme une chance et seulement 35% comme une menace.
Cette méfiance ne vient pas pour autant remettre en question les usages en ligne des Français. Mais ceux-ci s’associent de plus en plus d’une conscience écologique propre au numérique, puisque 80% des personnes interrogées souhaitent réduire l’empreinte écologique de leurs équipements et 69% souhaiteraient le faire pour leurs usages. Ainsi, 8 Français sur 10 se disent prêts à acheter des appareils d’occasion, ou à prolonger la durée de vie des leurs, et plus de 2 sur 3 envisagent de modifier leur comportement, notamment en modérant le visionnage en ligne de vidéos. C’est important car le streaming vidéo a un impact quasi équivalent à celui de l’industrie aéronautique, le pornographique en ligne étant une des principales source de pollution issues du streaming.
On retiendra aussi que si les Français expriment régulièrement de la méfiance vis-à-vis des médias traditionnels, elle ne nourrit pas pour autant une appétence pour l’information en ligne.
La télévision reste ainsi préférée à internet pour suivre l’actualité et la radio ou la presse écrite devancent toujours les réseaux sociaux (6%) qui disposent de la plus faible cote de confiance (8%), loin derrière la radio (37%), la presse écrite (42%) ou la télévision (51%).

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page