Actualités

Actus

Partir en vacances…

Alors que de nombreux Français vont prendre la route le premier week-end de juillet pour partir en vacances, le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc), rappelle que « chaque année, environ 40% de la population ne part pas en vacances ».  Ce taux qui augmente, est beaucoup plus élevé chez les personnes qui ont des revenus modestes, qui sont peu diplômées, ou chez les personnies âgées. Plus de 80 ans après les grandes grèves de 36 qui ont arraché les congés payés, on voit qu’il reste encore à conquérir la possibilité pour tous de partir en vacances.

FOCom défend le lien social et la solidarité

Dans la continuité de son indéfectible attachement aux associations historiques qui créent du lien social et de la solidarité,  à la demande de l’association UNASS (Union Nationale des Associations de Secourisme et Sauveteurs) Solidarité adressée aux Organisations Syndicales. Par principe attachée à l’existence d’associations dont l’utilité sociale ne s’est jamais démentie (don du sang, aide aux grands malades, secourisme…), FOCom  défend leur subventionnement centralisé et tout ce qui permet la pérennité de leurs actions qui créent du lien et de la solidarité. A ce titre nous sommes favorables à ce que l’UNASS Solidarité, association ayant une personnalité morale distincte de l’UNASS, soit reconnue comme telle et bénéficie d’une subvention directe (de l’ordre de 25K€) afin de poursuivre son activité solidaire, notamment les formations au secourisme des populations d’Afrique francophone. (Voir notre courrier adressé à l’Unass Solidarité)

FOCom reçue par Stéphane Richard

Lors de la bilatérale du 2 juillet avec Stéphane Richard et Valérie Le Boulanger nous avons exposé nos revendications. Ils ont prêté une écoute attentive à nos arguments, se sont engagés à les étudier et à nous apporter des réponses notamment sur la prise en charge de la sur-cotisation retraite des temps partiels. Ils ont admis qu’il faut remettre à plat la question des parts variables. Concernant notre demande de prise en charge par Orange d’une partie de la prévoyance des fonctionnaires, au regard de l’attention portée par le PDG et la DRH à notre requête, nous estimons qu’il est possible d’obtenir satisfaction. Il ne faut toutefois pas relâcher la pression. Nous continuons donc à faire signer notre pétition et vous invitons à la signer et la faire signer pour donner plus de poids à notre action.

Une élite pour le secteur entreprise ?

Au CCUES d’avril, FOCom a posé la question de la création par DEF d’une communauté de salariés « pépites » qui osent et font bouger les lignes. Pour indiquer que cela a été fait par ailleurs, par exemple en UI ou en UAT, sans les effets miraculeux escomptés. Surtout, opposer entre eux des salariés, alors qu’il conviendrait au contraire d’accentuer les solidarités, n’apparait pas opportun sur un marché qui est et sera attaqué de manière très virulente.

Pour FOCom, c’est de tous ses salariés dont le marché Entreprises aura besoin et pas seulement d’une élite, laquelle appartenance à cette élite ne se ferait pas, au demeurant, sans phénomènes pervers . La Direction s’est presque rangée à nos arguments, en indiquant qu’il n’est pas question de mettre les salariés en concurrence entre eux, mais de pousser les gens pour rejoindre une dynamique. Avec le droit de se tromper parfois. Quant aux managers, ils n’ont pas à être des éponges à stress, mais à se trouver dans l’accompagnement et le soutien. Les solutions étant sur le terrain, avec la nécessité parfois d’oser sortir des process établis pour adapter la meilleure solution au besoin du client.