Les femmes travaillent gratuitement à partir de 16h47 ce mardi 5 novembre

A partir de ce mardi, en moyenne les femmes travaillant en France le feront bénévolement du fait des inégalités salariales, et ce jusqu’au 31 décembre. Une injustice que FO dénonce inlassablement, exigeant des mesures réellement efficaces pour éliminer les causes des inégalités salariales. Nous en profitons pour dénoncer une nouvelle entourloupe. Marlène Schiappa a annoncé fièrement le doublement du budget consacré à l’égalité, qui passerait à 1,116 milliard d’euros en 2020, contre 544 millions en 2019. Or il faut distinguer les autorisations d’engagement (1,116 milliard, donc), qui constituent « la limite supérieure des dépenses pouvant être engagées », et les crédits de paiement, de l’ordre de 557 millions d’euros, les seuls garantis pour l’année à venir, le reste pouvant être échelonné sur plusieurs exercices budgétaires. D’autre part, sont comptés dans ce mirobolant milliard des montants déjà comptabilisés par d’autres ministères, comme celui de l’intérieur pour l’hébergement de femmes battues. Mais surtout 834 millions €, soit près de 72 % du montant total, sont destinés à des programmes déployés à l’étranger. Au final que reste-t-il vraiment pour endiguer les inégalités salariales ? 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page