Actualités

Actus

Livret A et pouvoir d’achat

A l’heure où la défense du pouvoir d’achat se dégage comme une des revendications essentielles des Français, le gel par l’Etat de la rémunération du livret A à 0,75% depuis 2015 est un nouveau sujet de mécontentement. Avec une inflation de 1,8 % en 2018 le rendement réel du livret réglementé a en effet été négatif de près de 1 %, ce qui crée un manque à gagner théorique de près de 3,6 milliards d’euros pour les ménages qui y ont placé plus de 10 milliards d’euros. Et ce n’est pas fini puisque le gouvernement a prévu de maintenir ce gel jusqu’au début 2020…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Les dividendes contre la croissance

Un rapport publié par Attac en partenariat avec l’Observatoire des multinationales révèle que les bénéfices cumulés des entreprises du CAC 40 ont augmenté de 9,3% et les dividendes versés aux actionnaires de 44% entre 2010 et 2017. Sur la même période, les impôts versés par ces entreprises ont baissé de 6,4% et leurs effectifs ont diminué de 20%. Ceci confirme nos propres analyses et justifient notre exigence d’un changement radical de politique au profit de l’investissement, de l’emploi et des salaires, alors qu’actuellement elle bénéficie essentiellement aux dirigeants et aux actionnaires des grandes entreprises. Dans la même logique, la fiscalité doit favoriser une redistribution juste, des services publics de qualité, la consommation et la croissance plutôt que le parasitisme et la spéculation. C’est aussi ce que FOCom veut pour Orange, entreprise du CAC 40 qui chouchoute ses actionnaires : beaucoup moins de dividendes et bien plus d’investissements, de recrutements et de reconnaissance salariale.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Orange, opérateur multi-services

Nous apprenons par la presse qu’Orange va se lancer dans la télésurveillance après les services à l’international, Orange Bank, la cybersécurité et les objets connectés. L’entreprise prévoit de proposer au printemps 2019 des offres de télésurveillance de biens à ses clients fixes et mobiles grand public en France. Pour ce faire une société dénommée Protectline sera créée en partenariat avec Groupama. Ce partenariat permettra « à Groupama de renforcer son activité existante dans ce métier et à Orange de devenir un acteur à part entière sur ce marché » en s’appuyant sur sa base d’abonnés, sa marque, son réseau de distribution physique et digital. S’il ne perd pas de vue que le principal métier d’Orange est le réseau, à savoir le développement de la fibre, la généralisation de la 4G et l’arrivée de la 5G, Stéphane Richard est persuadé que « l’avenir des opérateurs se situe en partie hors des télécoms, un secteur régulé et hyperconcurrentiel où la croissance est marginale ». Ce que l’on peut comprendre. Reste la question de l’impact sur les salariés en termes de formation, d’accompagnement et de reconnaissance.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page