Actualités

Actus

Accord salarial 2019: FOCom rejoint par toutes les OS

C’est une première, l’accord salarial 2019 a été signé par toutes les Organisations Syndicales. C’est le résultat d’une négociation très exigeante qui a débouché sur un compromis acceptable. Pour FOCom, les points essentiels pour les personnels sont :
* un montant collectif  en progression qui permet d’assurer à tous les salariés un montant garanti d’augmentations salariales,
* des  seuils et des % minima garantis pour toutes les mesures, et toutes les catégories de salariés,
* un budget reconnaissance revalorisé pour cette année cruciale de mise en oeuvre de l’accord RCQ.
En tant que signataire, nous serons trés exigeants sur la mise en oeuvre de toutes les mesures de cet accord salarial 2019. Même si nous avons obtenu des engagements de la direction, nous voulons rappeler ici nos attentes particulières sur :
– l’application, selon les termes de l’accord, des mesures d’égalité professionnelle,
– le respect des critères homogènes pour le traitement des situations particulières par tous les services d’ Orange,
– la dépense de TOUS les budgets par TOUS les EP (DO ET divisions), ce qui n’a pas été le cas en 2018 et qui est inadmissible, compte-tenu a fortiori de la faiblesse de certains montants.
Nous regrettons bien entendu que certaines de nos revendications n’aient pas été retenues dans cet accord. Nous ne baissons pour autant pas les bras et demandons donc d’ouvrir la porte à :
– ces femmes défavorisées financièrement par un temps partiel souvent non choisi, et qui subissent la double peine d’une faible retraite,  voire triple peine en devenant famille monoparental. Nous demandons de regarder ce qu’il convient de faire pour une prise en charge par l’entreprise de leur sur-cotisation temps partiel,
– tous ces fonctionnaires en attente de revalorisation des grilles indiciaires. Un PPCR qui n’avance pas et pour lequel nous demandons à Stéphane Richard d’influer sur ce dossier auprès du gouvernement,
– la prime exceptionnelle que nous réclamons en relation avec nos résultats. Elle complèterait cet accord et montrerait que l’entreprise sait exprimer sa gratitude à tous ses salariés pour leur performance collective. Orange peut le faire, elle en a les moyens.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Toutes les OS appellent à la mobilisation le 9 mai

Dans un communiqué commun les syndicats FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FA-FP, FSU, Solidaires et Unsa ont affirmé leur volonté d’une mobilisation dans la durée avec une « étape forte » le 9 mai 2019 pour s’opposer au projet de loi de réforme de la Fonction publique qui sera à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale en première lecture à compter du lundi 13 mai. Le gouvernement souhaite faire adopter ce projet avant l’été pour une application au 1er janvier 2020.
Les syndicats demandent au gouvernement « qu’il ouvre enfin des négociations sur de nouvelles bases ». « Depuis de nombreux mois, le pouvoir exécutif poursuit une politique contraire aux intérêts de la population, néfaste pour les missions publiques et pour les agents », déplorent les syndicats, en rappelant qu’ils revendiquent une hausse du point d’indice et la suppression du jour de carence et s’opposent aux 120 000 suppressions de postes programmées d’ici la fin du quinquennat. « Poursuivant leur politique, toujours sans tenir grand compte des organisations syndicales représentatives », le président et le gouvernement veulent faire adopter une loi dont « nombre de dispositions ont une portée très grave tant  pour les agents et les citoyens que pour l’avenir de la fonction publique ». Parmi les points critiqués, fusion des instances représentatives, suppression des compétences des commissions administratives paritaires (qui donnent notamment leur avis sur les mutations et promotions), « précarité encore aggravée » par un recours accru aux contractuels à tous les niveaux et particulièrement  avec les futurs contrats de mission… « C’est l’égalité d’accès aux emplois publics et les garanties de neutralité de l’agent public qui sont menacées ». FOCom s’inscrit pleinement dans ce mouvement de résistance, appelle fonctionnaires et contractuels d’Orange et de La Poste à faire grève et à manifester le 9 mai pour la défense des statuts et des services publics. Et dépose un préavis.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Familles monoparentales : à 80% des femmes

Dans 83,6% des familles monoparentales, c’est une femme que l’on trouve comme parent. Ces données ont été remises en lumière à l’occasion de la dernière Journée internationale des droits de la Femme du 8 mars et de la publication des récentes études de l’Insee sur les familles monoparentales, situation qui concerne 23% des familles françaises, soit près d’une sur quatre, en 2014, et quelque trois millions d’enfants.
Précarité et pauvreté
L’inégalité de revenus femmes-hommes contribue grandement aux difficultés économiques rencontrées par ces familles monoparentales dont une femme est le parent : 34,8% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté en 2016 appartiennent à cette catégorie contre 6 à 7% pour les mères vivant en couple. Les monoparents sont deux fois plus touchés par le chômage (25 % contre 12 % pour les parents vivant en couple) et sont plus employés à temps partiel, (30 % des monoparents qui travaillent). Au total, seulement 45 % des monoparents occupent un emploi à temps complet, soit 19 points de moins que les parents en couple.
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page