Actualités

Actus

Cacophonie sur l’âge de départ à la retraite

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, se déclare “pas hostile à titre personnel à un report de l’âge de départ à la retraite”. Le ministre du Budget Gérald Darmanin soutient “cette proposition courageuse”. Mais le même jour à l’Assemblée, la ministre des Affaires sociales rétropédale, assurant que “cette mesure n’est ni envisagée, ni sur la table des négociations” que pilote le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. Sauf que  le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, dit… l’inverse : “comme d’autres sujets débattus avec les partenaires sociaux, c’est une question qui est à la concertation” contredisant donc le démenti de Buzyn sur la position personnelle de Buzyn qui est aussi celle de Darmanin. Quant au Premier ministre, il assure qu’il “n’est pas question de toucher, dans le cadre de la réforme des retraites, à l’âge légal de départ”. Mais, évoquant la dépendance, il affirme que “la question de savoir s’il faut travailler plus longtemps est parfaitement valide”. Face à cestte inquiétante cacophonie gouvernementale, nous sommes pour notre part parfaitement clairs et déterminés : pas touche à nos retraites !  Retour à l’âge de départ légal à 60 ans.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Dividendes : contre l’avenir de l’entreprise et de ses salariés

Lors de la séance de mars du CCUES, nous avons interrogé M. Ramon Fernandez, directeur financier d’Orange sur la hausse du dividende à 0,70€ par action. Soit plus que le résultat net de l’entreprise qui s’élève à 2,158 Mds. Il a répondu que la capacité de distribution était assise sur le capital social d’Orange, soit un montant de 8,6 Mds. Donc qu’on pourrait distribuer beaucoup plus ! S’agissant de l’argument peu contestable, avancé par FOCom, concernant le fait que cette redistribution obère notre capacité à investir, M. Fernandez a répondu que nous étions l’opérateur qui investit le plus en Europe…
De là à justifier une nouvelle augmentation du dividende pour attirer les investisseurs sur un marché très tendu, quitte à diminuer les investissements, il n’y a qu’un pas. C’est le scenario qui se dessine d’après le cabinet APEX. Selon les prévisions des analystes, ce qui se prépare pour 2018-2022 c’est une forte croissance du taux d’EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) et un taux élevé de transformation de l’EBITDA en dividende. Celui-ci passant de 0,70€ en 2018 à 0,877€ en 2022. Pour une base 100 en 2018, le Chiffre d’Affaires passerait à 103 en 2022, l’Ebitda à 110 et le dividende à 125. Cela implique, pour dynamiser l’EBITDA, une nouvelle saignée dans les charges de personnel et une pression accrue sur la productivité. Sont cités : approches par brique réutilisables, modification des processus, sous-traitance, digitalisation (tout particulièrement des actes de ventes) qui impacte très directement les effectifs et l’empreinte territoriale du groupe…
Si cette stratégie était mise en œuvre (et les propos du directeur financier ne sont pas rassurants), ce serait une capitulation devant les diktats des requins de la finance qui veulent dégager des marges aux dépens des investissements, quitte à menacer à terme l’entreprise. Et exercer une nouvelle pression sur les coûts aggravant encore les conditions de travail. Doublement inacceptable !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Vroum, vroum la prime…

Après des résultats record, la prime record ! Bon, ne rêvez pas, il ne s’agit pas d’Orange. Mais de Porsche, qui va verser cette année un bonus de 9700 € à la grande majorité de ses salariés. Quelques uns avaient accusé FOCom de démagogie, lorsque nous avions réclamé, en début d’année, une prime exceptionnelle de 4000€ pour tous ; en fait, sur ce coup, nous nous serions montrés  juste modérés, et en phase avec les grandes lignes de l’économie de marché, puisque le résultat de Porsche (4,1Mds€) est peu ou prou le double de celui d’Orange.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page