Actualités

Actus

Net zéro carbone : pour une transition écologique exemplaire

Net zéro carbone transition écolologiquePour atteindre le « Net Zéro Carbone » en 2040, Orange va recourir à des équipements remis à neuf pour son réseau mobile en signant un accord avec Nokia.

Ainsi, l’équipementier télécoms pourra proposer à Orange des antennes reconditionnées pour ses réseaux 4G ou 5G. La capacité à proposer des équipements de seconde main sera « un élément de différenciation entre les fournisseurs », souligne Ramon Fernandez, directeur finance, performances et développement d’Orange. Cet accord devrait contribuer à réduire l’impact environnemental d’Orange et de ses fournisseurs en limitant le recours aux matières premières et en réalisant des gains sur le transport. Pollution qualifiée « d’invisible », le numérique produit 3,5 % des gaz à effet de serre de la planète contre 2 % pour le trafic aérien et la part de l’énergie consommée augmente de 6 % par an (rapport 2020 du Shift Project). Au-delà de la question environnementale, des gains économiques sont aussi attendus, puisque les équipements reconditionnés permettent d’obtenir des prix inférieurs de 15 %  à 30 % par rapport au neuf.

Pour FOCom, Orange doit aller encore plus loin dans ses engagements environnementaux par exemple en investissant dans la recherche innovation axée sur des technologies vertes et en privilégiant les comportements éco-responsables individuels et collectifs y compris, et surtout, dans les usages internet.

Prime de transport et augmentation des salaires, FO défend le pouvoir d’achat

Pouvoir d achat

La confédération FO s’est adressée vendredi 15 octobre au Premier ministre pour demander l’ouverture sans délai d’une négociation au niveau national interprofessionnel afin de mettre en œuvre la prime transport. En effet, l’inflation explose en particulier sous l’effet de la flambée des prix de l’énergie, gaz et électricité mais aussi des carburants dont la hausse est estimée à plus de 12 % au cours des six derniers mois. Ces multiples hausses impactent fortement le pouvoir d’achat, en particulier des plus modestes, et pèsent de plus en plus lourd dans les budgets de ceux qui n’ont d’autre choix que d’utiliser leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail.

L’annonce de Jean Castex du versement d’une prime de cent euros aux salariés, chômeurs et retraités dont les revenus nets sont inférieurs à 2.000 € (38 millions de personnes) et le gel des tarifs du gaz sont une reconnaissance du problème mais ces mesures ne suffisent pas. La solution contre l’inflation passe par une augmentation des salaires.

Chez Orange, malgré nos arguments pourtant étayés notamment par les résultats de l’entreprise, la direction a décidé unilatéralement de se limiter à une augmentation individuelle de 0,9 % pour les non cadres et 0,8 % pour les cadres, et ce en moyenne. Avec une inflation attendue de 2,7 % sur l’année (elle atteint déjà 2,2 en septembre selon l’INSEE), cette nouvelle atteinte au pouvoir d’achat est inacceptable. FOCom exige dès à présent la mise en œuvre d’une mesure salariale de rattrapage pour 2021 et des engagements de hausse de budgets pour la future négociation salariale 2022.

Alerte sur la charge de travail

charge de travailLors de la CPRPPST (Commission de Prévention des Risques Professionnels et de Promotion de la Santé au Travail) qui s’est tenue le 12 octobre, FOCom a alerté la direction Orange sur l’explosion de la charge de travail dans de nombreuses unités. Les principales causes sont identifiées : non remplacement des départs, multiplicité des projets de transformation et mauvaise application de l’accord de méthodologie et d’évaluation.

La 5ème enquête triennale « conditions de travail et stress » est en cours, rappelons les résultats édifiants de 2019 : 41 % des salariés d’Orange interrogés déclaraient une quantité de travail excessive, avec  un score catastrophique de 85 % pour les Agences Entreprises. L’activité PRO PME se révélait être également l’activité la plus touchée par la complexité du travail. Aujourd’hui, la situation à DEF (Direction Entreprises France) est toujours alarmante : objectifs inatteignables et définis sans concertation, inopérance du processus Delivery, activités hors périmètre, etc. Nous avons obtenu qu’une étude spécifique soit menée avec la contribution du service de santé au travail.

Pour FOCom, il est urgent d’actionner des leviers fondamentaux dans toute l’entreprise: remplacement des départs, étude de la charge de travail en amont de tous les projets de transformation, audits spécifiques dans les entités les plus impactées. Tous les collectifs de travail ou salarié à titre individuel doivent pouvoir s’exprimer librement, sans la crainte d’être jugés notamment sur leurs capacités à s’organiser ou sur leur niveau de compétence.

Forfait horaire : mise en conformité du forfait de mensualisation

Forfait horaireLe 7 octobre, la direction d’Orange a informé les organisations syndicales de la modification du forfait de mensualisation horaire figurant sur les bulletins de salaire. Ainsi, pour se conformer aux obligations légales, le forfait de 151,67 heures va se substituer au forfait de 169 heures. Tous les salariés d’Orange SA, fonctionnaires et salariés de droit privé, sont concernés quel que soit leur type de contrat. Le forfait de mensualisation de 169 heures (chapitre V de l’accord pour tous) sert de référence pour le calcul du taux horaire qui permet de payer les heures supplémentaires et autres sujétions (travaux occasionnels, travail régulier de nuit etc…) réalisées par 20 000 salariés. Tous les paiements basés sur le taux horaire sont liés au forfait de mensualisation. Sa modification augmente le taux horaire, et donc les heures supplémentaires, de 11,4 %. Ce changement n’entraînera pas de modification du salaire mensuel de base ni des compensations en temps (pour tous les types de repos compensateurs). Un courrier personnalisé sera annexé au bulletin de paie de novembre. FOCom demande à la direction que cette décision soit formalisée et officialisée afin de sécuriser les personnels.