Actualités

Actus

Les GAFA en toute impunité

gafam palmiers sableUn projet de régulation des grandes plates-formes numériques, le Digital Markets Act, devrait être présenté par la Commission européenne mercredi 2 décembre. On a envie de dire « enfin ! ». FOCom dénonce depuis longtemps les conditions dans lesquelles les GAFAM réalisent des bénéfices colossaux sur nos territoires sans payer de taxes et sans règles protégeant nos entreprises. Pire, ces mastodontes explosent leurs chiffres d’affaires et leurs profits en surfant sur la crise sanitaire quand les entreprises et commerçants autochtones souffrent, font faillite et licencient.
La présidente de l’Autorité de la concurrence, Mme de Silva, reconnaît, sans paraître s’en émouvoir outre mesure, que « seuls des opérateurs comme Orange sont tenus d’accorder à leurs concurrents un accès équitable à leur réseau ». Pour autant, les mesures qu’elle détaille sont d’une incurie affligeante. Il n’est question ni de définir à l’avance des règles permanentes, ni de sanctions antitrust a posteriori. Le Digital Markets Act « prévoit une sorte de liste noire de pratiques interdites pour les plates-formes structurantes » mais prête une oreille attentive aux GAFA qui y opposent « leur capacité d’innovation et l’intérêt du consommateur » (afficher des cartes de Google Maps sur un moteur de recherche ou préinstaller une application de météo sur un téléphone lui serait bénéfique !). Amazon et Google peuvent se rassurer, il n’est pas non plus question d’imposer la séparation des fonctions de plate-forme et de vendeur. Et le partage des données pourrait reposer sur « un mécanisme modulaire ». L’interopérabilité, qui exige des services dominants de communiquer avec leurs concurrents, serait également « traitée au cas par cas ».

Bref un projet de régulation bien en deçà de ce que préconisent les autorités américaines elles-mêmes. Il se réduit à des mesures à géométrie variable avec des règles ex ante très limitées et pas de sanctions, juste des injonctions concernant les dysfonctionnements identifiés. Les GAFA, on s’en doute, en tremblent !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Attestations de déplacement

ATTESTATION

Suite aux récentes décisions du gouvernement, vous trouverez ci-joints les documents, selon le motif, qui seront nécessaires pour vos déplacements privés ou professionnels. Vous devez vous munir du document adéquat dûment rempli pour tout trajet dans le cadre privé ou professionnel. Pour les salariés devant se rendre sur leur lieu de travail, le seul justificatif de déplacement professionnel fourni par l’employeur vous suffit dès à présent. Vous pouvez également utiliser votre smartphone pour présenter l’attestation de déplacement dérogatoire. Après avoir rempli les informations sur le formulaire en ligne accessible à l’aide du lien ci-dessous, un fichier PDF est généré, apposé d’un QR Code comprenant l’ensemble des données du formulaire, ainsi que la date et l’heure de génération du document. C’est ce fichier PDF qui devra être présenté lors du contrôle, avec une pièce d’identité. Ce service est accessible sur tout type de terminal mobile au travers d’un navigateur. Il a été conçu pour être facilement utilisable par les personnes en situation de handicap.

https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Confinement : les mesures à mettre en œuvre pour la restauration

a noterSuite aux dernières annonces d’Emmanuel Macron, la direction d’Orange a pris, dès ce matin, la décision de fermer les restaurants, sans consulter la gouvernance de la restauration collective.
Les organisations syndicales parties prenantes de la Restauration Mutualisée ont immédiatement interpellé la DDR (Direction Déléguée de la Restauration) pour  qu’elle  mette en œuvre les mesures nécessaires pour la période à venir :

  • pour les salariés en télétravail imposé ou volontaire, la reconduction du rescrit URSAFF afin de permettre la prise en charge des frais de repas en période de confinement soit via le versement de l’indemnisation sur le salaire soit en permettant de commander des titres restaurants pour les salariés équipés de cartes dématérialisées,
  • pour les salariés en continuité d’activité sur site ou en déplacement professionnel, dès lors qu’Orange a pris la décision de fermer les restaurants, les frais de restauration devront être à la charge de l’entreprise (sous forme de notes de frais).

Nous attendons une réponse de la DRH Groupe sur ces propositions qui seront par ailleurs soumises à l’approbation du Comité National Restauration où siègent les représentants des CSEE délégants. Une information par mail via la DDR sera adressée au plus vite à l’ensemble des salariés du périmètre de la Restauration Mutualisée.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Attentat à Nice

colombe de la paixA la suite de l’attentat ayant eu lieu à Nice aujourd’hui, le Secrétaire général de FO Yves Veyrier s’est exprimé en ces termes :
« Ne pas céder au terrorisme et l’horreur qui a frappé encore, aujourd’hui, à Nice. Démocrates, républicains, laïques, attachés indéfectiblement à la liberté – à la liberté d’expression et au refus de la soumission à tout dogme, à l’égalité – à l’égalité entre femmes et hommes, à la fraternité – contre le racisme, nous le resterons ! Deuil, condoléances aux familles et proches des victimes. Hommage. »

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page