Actualités

à la une

Actus

SFR premier opérateur ?

C’est en tout cas la prétention affichée par Michel Combes. Le Directeur Général d’Altice et Président de SFR Group (Numericable-SFR), qui s’était déjà illustré par un plan social record chez Alcatel-Lucent, s’est déclaré « heureux d’avoir trouvé un accord avec les syndicats (signé le 4 août avec les seules CFDT et UNSA il prévoit de ramener les effectifs de 15000 à 10000 – note de la rédaction) pour aider notre entreprise à devenir plus compétitive… SFR a besoin d’être modernisé, comme je l’ai déjà dit par le passé. Cet accord est une bonne nouvelle, non seulement pour l’entreprise mais également pour ses employés. »
Il a estimé que ces mesures permettront à SFR d’atteindre ses objectifs et de devenir le premier opérateur français. On voit mal comment cette coupe sombre d’un tiers de ses effectifs permettra à SFR d’enrayer l’hémorragie de ses abonnés et la chute constante de son chiffre d’affaires. Les rodomontades cyniques ne masquent pas que pour ces « grands stratèges », essentiellement intéressés par leurs profits à court terme, ce sont les salariés qui doivent trinquer.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Les fonctionnaires d’Orange bénéficieront bien des mesures fonction publique PPCR

Fin 2015, les négociations de la fonction publique n’ayant pas pu aboutir à un accord majoritaire, le gouvernement a décidé d’appliquer quand même le texte intitulé « Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations » connu sous le nom de PPCR. Comme pour les réformes précédentes, les grades d’Orange ne sont pas légalement concernés par les mesures fonction publique.
Toutefois, suite aux demandes de FOCom et d’autres organisations, la Direction d’Orange a accepté le principe de l’application de certaines d’entre elles pour les fonctionnaires de l’entreprise.
Deux mesures sont prévues :
– L’intégration d’une (petite) partie des primes dans le traitement indiciaire (4 à 9 points selon les catégories). Cette mesure sera neutre sur le plan pécuniaire au moment de la mise en œuvre puisqu’il s’agit d’un simple transfert du complément vers le traitement indiciaire. En revanche, elle améliorera d’autant les retraites des personnels concernés.
– L’amélioration des échelons terminaux de certains grades pour s’aligner sur les mesures équivalentes prévues par le PPCR.
La première mesure sera soumise au Conseil Paritaire du 8 septembre pour une application dès 2017. La seconde, beaucoup plus complexe, sera étudiée en 2017 pour une application en 2018.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Dividendes en hausse de 11% en France

Les entreprises françaises ont versé 40 milliards de dollars au deuxième trimestre. Résultat non de la croissance des profits, mais paradoxalement… de la conjoncture difficile. Avec des taux d’intérêt très faibles, les investisseurs sont en effet encore davantage intéressés par des dividendes élevés. En contrepartie de ces versements, comme le souligne la Tribune, « les entreprises coupent dans certains coûts, à l’image du géant pétrolier Shell qui a réduit de  2  milliards de dollars ses projets d’investissements et de 3 milliards ses  coûts  d’exploitation, et ExxoMobil, qui a coupé 25% de son enveloppe destinée aux investissements en 2016 après l’avoir déjà sabrée de 20% l’année d’avant. Le coût peut être également social : le fabricant d’engins de chantier Caterpillar a ainsi annoncé en septembre 2015 la suppression d’ici à 2018 de 10.000 emplois dans le monde (9% des effectifs) face à la détérioration de la conjoncture économique… après avoir augmenté en juin de 10% le montant des dividendes versés. » Cela n’est pas sans nous faire penser aux choix de la direction d’Orange qui garantit un dividende de 60 centimes, tout en maintenant un objectif de 3 milliards de réduction des coûts sur 3 ans. Ce que FOCom ne cesse de contester.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page