Actualités

à la une

Actus

Emploi à Orange : peut mieux faire !

Lors du rendez-vous annuel sur l’emploi entre Stéphane Richard et les organisations syndicales, la direction a annoncé la création de 1000 emplois supplémentaires pour la période 2016-2018 en plus des 6000 CDI annoncés en 2015, précisant que c’est un plancher minimum qui sera vraisemblablement réajusté à la hausse. « L’approche n’est pas budgétaire et dogmatique mais pragmatique » selon le président. FOCom a de nouveau fait valoir la nécessité de répondre rapidement et concrètement aux besoins exprimés dans les services. Au regard des 18 000 départs, 7000 creations d’emplois c’est très insuffisant et la direction ne le nie pas. Il y a bien entendu les tensions dans les boutiques ce qui est maintenant reconnu. Mais les moyens ne sont pas adaptés non plus dans les autres services clients, les UI, le SI, etc. Nous attendons un programme de recrutements beaucoup plus ambitieux, à la hauteur des objectifs et des résultats de l’entreprise.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

L’accord sur la transformation numérique enfin validé!

Après plusieurs mois de négociation et de multiples péripéties, le «premier accord portant sur l’application de la transformation numérique chez Orange » a été signé ce mardi. À FOCom, nous sommes fiers d’avoir contribué à la conclusion d’un tel accord. Notre colloque de juin 2015 « digitalisation du travail une maîtrise indispensable », visait à « obtenir un certain nombre de garanties afin que nos conditions de travail ne soient pas dégradées mais au contraire améliorées grâce aux outils digitaux ». Pour nous, Orange, en pointe dans le secteur du numérique, devait aussi être exemplaire et montrer la voie aux autres entreprises.
Cet accord détermine un certain nombre de grands principes et donne un premier cadrage pour protéger les salariés contre les risques liés aux nouvelles technologies. Il affirme que la dimension humaine doit être au cœur de la transformation numérique. Il réaffirme que le respect vie privé/vie professionnelle et l’égalité professionnelle doivent être assurés.
Concrètement, il garantit la protection des données personnelles des salariés et la possibilité de contrôler leur utilisation. Il garantit le droit à la déconnexion. Il s’engage à réduire la fracture numérique notamment en formant tous les salariés, en leur permettant de s’approprier les nouveaux outils à leur rythme et en les accompagnant dans leur usage.
Enfin, conscients que les transformations numériques sont très rapides, les parties signataires sont convenues que ce premier accord devra être complété et amendé au fur et à mesure de ces évolutions. Pour donner de la visibilité et permettre les échanges, un Conseil National des Transformations Numériques est créé. Il ne se substituera pas aux instances représentatives du personnel et nous y participerons activement.
Porteuse de ce projet de bout en bout,
FOCom sera attentive à la mise en œuvre des mesures contenues dans cet accord et aux améliorations qu’il y aura lieu d’y apporter.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Chercher des Kroes à Nelly

Nelly Kroes, l’inénarrable ex-commissaire européenne qui a fait la morale à tout le monde pour imposer une « concurrence loyale » aux entreprises européennes, s’est fait prendre la main dans le pot de confiture. Celle « grâce » à qui nous avons l’hyper-concurrence dans le marché des télécommunications avec les destructions d’emplois et la perte de valeur que l’on connaît, faisait son beurre dans des affaires off-shore basées aux Bahamas. Il lui est en particulier reproché d’avoir « malencontreusement  oublié » de déclarer ses activités conduisant à des conflits d’intérêts lors de son mandat européen. Elle plaide l’erreur administrative. Ça nous ferait éclater de rire si tout cela n’avait d’aussi graves conséquences.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page