Actualités

La Direction d’Orange a pris ce 6 avril des décisions autoritaires et injustes qui limitent nos droits, notamment à congés.
Tout à fait conscients du caractère exceptionnel de la situation, nous constatons néanmoins que le sens des responsabilités et de la solidarité, ainsi que l’intelligence collective n’ont jamais fait défaut dans l’entreprise.

C’est pourquoi, nous, personnels d’Orange, exigeons :

- La liberté, dans le cadre des règles habituelles, de poser nos congés annuels et JTL aux périodes de notre choix y compris lors de la « reprise d’activité » car l’activité n’a jamais cessé;
- Une prime pour tous.

Signez la pétition sur les congés et la prime !

Actus

Prime Covid-19

La prime Covid-19 sera versée aux bénéficiaires sur la paie de juin. Elle s’élève à 1000€ nets. Elle est nette de cotisations et contributions salariales et fiscales pour les salariés ayant une rémunération inférieure à 3 SMIC.  Pour les autres, elle y est soumise mais est calculée avec un montant forfaitaire de 1000€ nets.
FOCom regrette le nombre limité de bénéficiaires (environ 9000 selon la direction), le manque de transparence et d’équité dans son attribution source de frustration et de division, l’exclusion des cadres qui ont été fortement exposés, le peu de latitude laissée aux managers de proximité. S’appuyant sur les résultats de l’entreprise maintenus à un haut niveau grâce à l’engagement de tous les personnels, FOCom exigera une prime exceptionnelle pour TOUS lors de la NAO sur la rémunération qui reprend ce jeudi.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Parents sans solution de garde poussés vers le chômage partiel

Le dispositif « 2+3 » (3 ASA assorties d’une pose de 2 jours de congé ou de JTL) concernant la garde d’enfant est maintenu jusqu’au 4 juillet.  Les salariés devant garder leur(s) enfant(s) devront  désormais impérativement fournir une attestation de l’établissement scolaire stipulant que son ou ses enfant(s) ne peu(ven)t pas être accueilli(s), ainsi que l’attestation sur l’honneur relative au dispositf « 2+3 ».

FOCom s’insurge contre cette « solution » qui contraint les parents sans possibilité d’accueil de leur(s) enfant(s) -souvent des femmes isolées n’ayant ni grands-parents ni moyen de financer une nounou- soient obligés de poser 10 jours de congés du 2 juin au 4 juillet après avoir déjà posé 6 jours en mai. Que va-t-il leur rester pour les vacances scolaires ? Reste, rétorquera la direction, la « solution » du chômage partiel que Stéphane Richard avait pourtant écartée pour Orange. Autrement dit moins de pouvoir d’achat pour des salariés déjà peu fortunés !

Or des solutions humainement acceptables existent pour les quelques centaines de salariés concernés car la direction dispose d’un solide matelas de jours non pris (jours écrêtés et dons de jours non utilisés pour venir en aide aux collègues).

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

La richesse produite par les salariés d’Orange au cœur de la négociation salariale 2020

La négociation salariale, interrompue début mars, reprend le 5 juin. Compte tenu des excellents résultats présentés par l’entreprise en avril, FOCom défendra une rémunération et une reconnaissance exemplaire pour tous les salariés d’Orange :

  • Une augmentation collective avec un 13ème mois pour tous et un seuil minima garanti
  • Une prime de performance pour tous
  • Un budget reconnaissance conséquent
  • Une véritable égalité professionnelle
  • La suppression de toutes les formes d’inégalité salariale
  • Des augmentations compensatoires pour les salariés fonctionnaires en fin d’échelle indiciaire
  • La prise en charge de la sur cotisation retraite pour les salariés à temps partiels

Nous exigerons un pilotage national et local pour l’application stricte et obligatoire de tous les accords, ainsi qu’un entretien et une notification explicative systématique des mesures salariales. Et nous demanderons également une compensation financière pour tous les salariés défavorisés par les mesures inéquitables prises par la direction pendant la période Covid 19.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page