Actualités

Actus

Recruter… bel et bien !

Avec la cooptation, nouveau mode de recrutement en test actuellement, on octroie 1000€ au salarié dont le seul mérite est de faire jouer son carnet d’adresses et qui a la chance que celui-ci corresponde au domaine des postes recherchés par Orange. Dans le même temps, on continue de ne rien attribuer à celui qui encadre au quotidien un apprenti ou un thésard pendant 3 ans… Et tous ces efforts pour qu’à la fin, Orange ne propose même pas, dans 80% des cas, de recruter l’apprenti ou le thésard, tout formé et opérationnel qu’il soit devenu ! Preuve d’une absence de vision stratégique et d’anticipation des besoins, ne serait-ce que dans l’attribution des sujets d’apprentissage ou de doctorat 3 ans plus tôt ? Steve Jarrett (patron de Data & IA à TGI, et ancienne pointure d’Apple et Facebook dans ce domaine) l’a d’ailleurs rappelé au CSEE TGI de juillet : selon l’organisme de normalisation TM Forum, le niveau de maturité d’Orange en matière d’analyse de données est de 2,4 sur une échelle de 5. Ainsi le retard qui sépare Orange des autres opérateurs plus avancés (Telefonica, Vodafone, Deutsche Telekom, AT&T positionnés au niveau 4) était estimé en 2019 à 2 ou 3 ans.
Pour FOCom, la priorité est d’encourager y compris financièrement les encadrants de stagiaires, apprentis et thésards et, bien entendu, de recruter massivement en CDI ces jeunes qu’ils auront formés.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Avec des résultats en ligne, la reconnaissance est plus que jamais une exigence

Les résultats publiés ce jour montrent que la crise n’a que très peu affecté les comptes d’Orange et, qu’au contraire, elle a boosté certaines activités. Le chiffre d‘affaires est en croissance légère sur le premier semestre et, mis à part l’Espagne, l’activité est très positive sur l’ensemble des géographies du Groupe.

En France, Orange réalise son meilleur second trimestre sur le très haut débit malgré le confinement. Le marché « entreprises » a été affecté plus que les autres segments sur les activités traditionnelles mais il est en très forte croissance sur les nouveaux domaines : Cyberdéfense et Cloud. La direction maintient ses objectifs financiers pour 2020, en particulier le cash-flow organique, véritable fil à plomb des marchés financiers et le dividende à 0,70 euros pour 2020. Ainsi s’effondrent toutes les fables qui nous ont été servies pour refuser de répondre à nos demandes lors de la négociation salariale, lors des discussions sur l’accompagnement des télétravailleurs ou encore lorsque nous avons demandé une prime pour reconnaitre les efforts fournis et les résultats obtenus.

FOCom réitère avec d’autant plus de force ses revendications : prime immédiate pour tous, 13ème mois et mesures salariales identiques à celles de la NAO 2019 (signée à l’unanimité).

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Contrat groupe : enfin une issue au 1er janvier…

FOCom se bat depuis le début de la coexistence des statuts de fonctionnaires et de contractuels à Orange, contre les inégalités de traitement entre eux. Après de nombreuses années de lutte marquée par des pétitions, nous avons obtenu la mise en place de l’accord Groupe santé. Restait la prévoyance… FOCom n’a jamais cessé de revendiquer ce contrat Groupe, notamment en faisant signer une pétition qui a reçu de nombreuses signatures qui nous ont aidés à débloquer la situation de refus que nous opposait l’entreprise jusque-là. Orange interroge le marché des assureurs (mutualistes, organismes de prévoyance et assurances) les invitant à répondre pour la fin de l’été au cahier des charges établi conjointement avec les organisations syndicales représentatives dans l’entreprise. La négociation qui s’ensuivra devra permettre de poser les règles de subventionnement de la cotisation prévoyance (% de prise en charge par l’entreprise), ainsi que le « panier » de prestations embarquées dans le futur contrat, telles que la couverture des arrêts maladie, la gestion de l’incapacité/invalidité et du risque décès. Notre objectif est maintenant une mise en place le plus tôt possible, au plus tard le 1er janvier 2021. Nous vous tiendrons informés à chaque étape de cette négociation.
En attendant, passez un bel été…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Télétravail : pour l’application du droit

Suite au déconfinement progressif décidé par le gouvernement dans le cadre de la « reprise d’activité normale »,  la possibilité de continuer à télétravailler est diversement accordée à Orange. Il est par exemple exigé de certains salariés de retourner sur site alors même qu’ils ont des personnes fragiles dans leur entourage. Nous rappelons que toutes les précautions doivent continuer à être prises pour protéger les personnels et les personnes vulnérables qui cohabitent avec elles. Comme le préconisent le décret du 5 mai (consolidé le 28 juillet) et la note établie le 3 juillet par la DRH Groupe.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page