Actualités

Actus

Résultats d’Orange, objectifs maintenus, revendications aussi !

Lors de la présentation des résultats, Stéphane Richard s’est félicité : « Au cours de ce premier trimestre, le Groupe a réussi à maintenir une performance commerciale de qualité, malgré un contexte concurrentiel toujours très intense, notamment dans nos deux principaux pays, la France et l’Espagne. Notre stratégie s’avère payante puisque la croissance de notre EBITDAal se poursuit tandis que notre chiffre d’affaires est stable, ce qui nous permet de confirmer nos objectifs pour 2019. »  Et, de fait, le versement d’un dividende de 0,70€ par action pour 2019 est confirmé avec le versement en décembre prochain d’un acompte de 0,30€ par action. Côté personnel, le PDG a, une nouvelle fois, « remercié chaleureusement l’ensemble des salariés du Groupe qui, par leur engagement, ont permis ces performances dans un contexte exigeant. » Et, une nouvelle fois, nous demandons que ces remerciements se concrétisent sous forme d’une prime de 4000€ pour tous et d’une compensation de la baisse inacceptable de la PVM.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Une élite pour le secteur entreprise ?

Au CCUES d’avril, FOCom a posé la question de la création par DEF d’une communauté de salariés « pépites » qui osent et font bouger les lignes. Pour indiquer que cela a été fait par ailleurs, par exemple en UI ou en UAT, sans les effets miraculeux escomptés. Surtout, opposer entre eux des salariés, alors qu’il conviendrait au contraire d’accentuer les solidarités, n’apparait pas opportun sur un marché qui est et sera attaqué de manière très virulente.

Pour FOCom, c’est de tous ses salariés dont le marché Entreprises aura besoin et pas seulement d’une élite, laquelle appartenance à cette élite ne se ferait pas, au demeurant, sans phénomènes pervers . La Direction s’est presque rangée à nos arguments, en indiquant qu’il n’est pas question de mettre les salariés en concurrence entre eux, mais de pousser les gens pour rejoindre une dynamique. Avec le droit de se tromper parfois. Quant aux managers, ils n’ont pas à être des éponges à stress, mais à se trouver dans l’accompagnement et le soutien. Les solutions étant sur le terrain, avec la nécessité parfois d’oser sortir des process établis pour adapter la meilleure solution au besoin du client.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Réforme des retraites : voilà la décote !

Depuis le début des rencontres bilatérales, FO a toujours souligné l’ambiguïté de la notion d’âge légal dans un système en points.
Ce 24 Avril, le Haut Commissaire à la Réforme des Retraites,  a évoqué la décote et la surcote : « Notre engagement est de préserver la liberté de partir à 62 ans, tout en sachant que l’intérêt de l’équilibre du système est que vous partiez de préférence à 63-64 ans, d’où l’idée de surcote et décote »
Or, un salarié sur deux du privé n’est déjà plus sur le marché du travail au moment de faire valoir ses droits à retraite, étant souvent soit au chômage, en ASS (Allocation spécifique de solidarité), ou en invalidité. Pour cela il n’y a d’autre choix que de subir la décote. Ainsi, comme dans l’accord de 2015 AGIRC ARRCO, que FO n’a pas signé, les plus précaires payeront les surcotes de celles et ceux qui pourront, voudront, rester plus longtemps au travail. Ceci nous conforte dans notre refus de ce projet de réforme des retraites présenté comme plus équitable.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page