Actualités

Actus

Avec FOCom, je soutiens les cheminots en grève

Avec FOCom, soutenons les cheminots nombreux en grève depuis le 5 décembre et donc en première ligne contre le projet de réforme des retraites : Avec FOCom, je soutiens les cheminots en grève

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Quelle régulation avec la 5G ?

Les enchères en vue de l’attribution des fréquences 5G en France auront lieu mi-avril avec l’objectif de permettre la commercialisation des premières offres en juillet. Cette nouvelle norme constitue un saut vers l’hyper connectivité. Le président de l’Arcep, Sébastien Soriano, considère qu’elle justifie un « renforcement de la régulation, aujourd’hui, fondée uniquement sur celle des réseaux et aveugle à ce qui se passe dans les objets » et estime « important que les opérateurs s’organisent pour bien être les maîtres de leurs infrastructures ». Il s’agit d’étendre la neutralité du Net aux terminaux et de veiller à ce que les échanges de communication entre les personnes et la collecte des données soient bien protégés. A cela s’ajoute la question environnementale, une surenchère des usages risquant d’induire une consommation énergétique croissante. L’Arcep envisage la mise en place d’un « baromètre vert des réseaux télécoms, qui puisse informer les pouvoirs publics et les utilisateurs de l’impact de leurs usages et de travailler à la mise en place de bonnes pratiques avec les opérateurs ».
Ceci dit, le président du « gendarme des télécoms » préconise une régulation limitée aux « big tech » plutôt qu’étendue au numérique « car si vous régulez aussi les petits, vous prenez le risque de les handicaper ».
Si l’on suit bien cette logique, les grandes entreprises devront être « vertes » et rester strictement dans les clous tandis que les « petites » pourront braconner comme elles veulent. On voit bien où nous a mené ce genre de régulation asymétrique !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Élection du représentant des salariés actionnaires au CA d’Orange Engagez-vous en faveur de la démocratie actionnariale, votez pour Marc Maouche et Saïda Merini, candidats de l’AASGO !

L’élection du représentant des salariés actionnaires au CA aura lieu par vote électronique du 20 au 24 janvier, avec un 2nd tour probable du 3 au 7 février. FOCom soutient la candidature de l’AASGO, Association Actionnariat Salarié Groupe Orange. C’est la seule candidature d’une association exclusivement dédiée à la défense des intérêts des porteurs de parts. Depuis 1997, elle met son expertise et son expérience au service des 130.000 actionnaires salariés et anciens salariés d’Orange. Ainsi l’AASGO défend le principe démocratique qui veut que chaque porteur de parts puisse voter et prendre part aux décisions. Du fait des choix faits par la direction, à la demande de la CGC et de la CFDT, 51.000 retraités et anciens salariés sont cette fois-ci exclus du vote. L’AASGO conteste cette décision en justice avec notre soutien.
aasgo-chiffre-cles5Défendre vos intérêts au CA
– pour des plans annuels d’actions gratuites pour tous, et pas seulement pour les dirigeants qui bénéficient du LTIP
– pour des offres réservées au personnel (ORP) fortement abondées par l’entreprise, comme le permet la loi
– pour que nous progressions rapidement vers les 10% de l’entreprise dans les mains des salariés, comme l’avait évoqué (mais apparemment oublié) notre PDG Stéphane Richard
– pour un dividende majoré de 10% pour les salariés actionnaires
– pour porter une vision stratégique de long terme pour Orange face aux spéculateurs et aux fonds de pensions prédateurs.
Votez pour Marc Maouche et Saïda Merini, candidats de l’AASGO !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page