Procès France Télécom

Le parquet a requis les peines maximales contre France Télécom et ses ex-dirigeants :
– 75 000 € d’amende contre France Télécom, première entreprise du CAC 40 à être jugée pour harcèlement moral défini dans le Code pénal comme « des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail »,
– un an d’emprisonnement et 15;000 € d’amende contre l’ex-PDG, l’ex-numéro 2 Louis-Pierre Wenès et l’ex-DRH Olivier Barberot.
Un jugement en ce sens serait très important pour les victimes mais aussi pour tous les salariés de toutes les entreprises. Le procès doit s’achever le 11 juillet, après les plaidoiries de la défense. Le jugement sera ensuite mis en délibéré.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page