Clients

Mégastore Opéra

A Paris, dans le quartier des grands magasins, Orange prévoit l’ouverture en octobre de la plus grande de ses boutiques. Un espace de vente de plus de 1000 m² sur plusieurs étages  avec un effectif cible de 160 salariés dont certains occuperont de nouveaux métiers (coach service, hôtesse d’accueil, logisticiens et marchandiseurs…). Ce projet est ambitieux et s’inscrit dans un nouveau modèle de vente. On regrette que l’ouverture de cette gigantesque boutique s’accompagne de la fermeture de 3 autres espaces de vente de  «Madeleine», «Grands Boulevards» et «Haussmann». Par ailleurs, FOCom s’inquiète du futur environnement de travail du Mégastore en particulier concernant les conditions de sécurité, le recours à des contrats précaires et le risque de faire appel à de la main d’œuvre moins chère hors de nos frontières. De plus, le mégastore étant situé en zone touristique internationale, la direction pleut déroger au repos dominical : FOCom demande une négociation sur cette question du travail le dimanche. 

AGPRO Grand Ouest : FOCom déclare

Les organisations syndicales sont amenées à négocier un accord portant sur les mesures salariales à l’AGPRO Grand-Ouest. FOCom est favorable à une négociation qui fixerait les règles d’attribution des mesures et graverait dans le marbre nos demandes. Pour FOCom il est indispensable de définir les principes de mise en œuvre ainsi que les axes prioritaires. Mais pour déterminer nos priorités, faudrait-il connaître dès maintenant les grands projets structurants de l’AGPRO.
FOCom aspire à la construction d’un accord équitable. Equité entre les femmes et les hommes, entre les cadres et les non cadres, mais également pour tous les sites de l’AGPRO. Il ne serait pas pensable que les petits sites soient les grands oubliés de cette négociation.
FOCom revendique :
– la plus grande transparence sur la communication notamment  sur l’attribution des mesures MEC qui fait toujours débat
– la consommation de l’intégralité du budget attribué aux mesures salariales pour l’AGPRO,
– la reconnaissance du métier de soutien en niveau cadre
– la correction des écarts salariaux entre les femmes et les hommes
– la reconnaissance par la promotion des salariés montés en compétence sur l’activité « multi-lignes »
– l’identification et l’accompagnement des oubliés de la promotion.

Part Variable Commerciale : Nouvelle PVC…pas vraiment convaincant !

En janvier 2012, FO COM a participé activement au « posé de casques » PRO-PME qui a conduit à l’annulation du projet NEW PVV. En 2014, FO COM a refusé de signé l’accord national sur l’expérimentaion, à l’instar de toutes les OS !
Au CCUES, aucun syndicat ne s’est prononcé « pour »…
Ce que présente aujourd’hui l’entreprise est une décision unilatérale pour « passer » sa vision de la PVV (Part Variable Vendeur), rebaptisée PVC (Part Variable Commerciale).

Lire la suite »

Ajustement PVV…pas si juste !

Le projet d’ajustement de la PVV 2016 proposé par DEF, juste avant les vacances de Noël, sans tambour ni trompette, lors d’une multilatérale, est loin d’être un gentil cadeau pour les vendeurs des agences entreprises.

Des changements de métier à peine déguisés…

FO Com avait, dès la première présentation, alerté DEF car l’impact sur les conditions de travail des vendeurs est très sérieux. Même si la Direction tente de rassurer les personnels en confirmant que l’enveloppe globale de la PVV
ne diminuera pas, ceux-ci ne sont pas dupes. Les vendeurs ne peuvent que constater que leur rémunération est tirée vers le bas alors que les efforts demandés pour atteindre l’espérance de gains sont de plus en plus importants du fait que certains produits sont moins valorisés. De plus, cet ajustement cache un véritable projet de réorganisation des métiers de vendeurs spécialisés. Sous prétexte de s’adapter aux orientations stratégiques d’Essentiel 2020 et de répondre aux souhaits des clients en réduisant le nombre d’interlocuteur, le regroupement des services vendus sous les mêmes briques de rémunération entraîne la fusion de certains métiers d’ICS sans pour autant que ceux-ci aient les compétences nécessaires. DEF annonce que cette modification de PVV est effective au S1 2016 alors que de nombreux vendeurs ne sont pas formés sur les produits de leur nouveau domaine de responsabilité.
Ajustement PVV...pas si juste
Lire la suite »

Nouvelle PVC : Pas Vraiment Convaincant

L’entreprise impose au travers d’une décision unilatérale sa vision de la PVV, rebaptisée PVC.
En janvier 2012, FOCom a participé activement au « posé de casques » PRO-PME qui a conduit à l’annulation du projet new PVV. En 2014 FOCom a refusé, comme les autres organisations syndicales, de signer l’accord national sur l’expérimentation. Et au CCUES aucun syndicat ne s’est prononcé « pour ».
Attachée au maintien du pouvoir d’achat, à la suppression des risques psychosociaux et à l’amélioration des conditions de travail, FOCom continue à exiger :

  • le maintien du budget moyen des vendeurs selon le modèle de vente (1016, nomades…)
  • des objectifs atteignables
  • la vigilance sur la valorisation des produits en CA
  • la prise en compte de la capacité moyenne de vente de l’équipe lors de la répartition des objectifs collectifs des vendeurs
  • la non mise en compétition et en concurrence des vendeurs et des managers entre eux
  • une bonne formation/communication en vue de l’appropriation des nouveaux objectifs collectifs
  • la mise en place d’une commission de suivi lors du passage en CHSCT.