Orange

A propos du rachat de Basefarm

Avec la nouvelle acquisition de la société Basefarm, spécialiste du Cloud (infrastructure, services) et du Big Data (gestion des applications et analyse des données), Orange confirme sa stratégie de croissance externe dans la diversification de ses activités. Elle a l’avantage à court terme de pouvoir augmenter rapidement l’activité dans ces domaines et rendre visible Orange sur ces marchés, mais pose néanmoins des interrogations.
Pour FOCom, elle doit être accompagnée d’une grande transparence de la part de l’entreprise pour la compréhension et l’adhésion des salariés à son projet, en clarifiant :
–  l’apport des activités acquises dans la création de valeur de la marque des services aux entreprises Orange Business Services,
–  les principes de gouvernance et d’accompagnement des salariés pour garantir la cohésion sociale dans leur rapprochement et leur collaboration,
–  les importants investissements réalisés au regard des intérêts des salariés, acteurs et actionnaires du groupe.
FOCom souligne que cette croissance externe n’est aussi rendue possible que par les bons résultats du travail des salariés du groupe (cf. résultats du 1er semestre 2018) dont les conditions de travail se dégradent pourtant de jour en jour.
Les capitaux mobilisés ne doivent donc pas être pris au détriment de la reconnaissance et des moyens alloués à ces salariés (rémunération, embauches, outils, formation, parcours professionnel, environnement de travail).

Orange Bank supprime les frais à l’étranger pendant les vacances

Orange a décidé de supprimer les frais de paiements et retraits d’espèces effectués à l’étranger cet été, du 1er juillet au 31 août. Cette absence de frais est valable n’importe où, quelle que soit la devise, y compris pour les paiements mobiles. Habituellement, Orange Bank ne fait pas payer de frais en Europe (contrairement à d’autres banques qui font payer des frais lors de retraits à leurs distributeurs y compris à leurs propres clients), mais prélève 2 % sur le montant des paiements par carte et des retraits en devises dans les autres pays. Nous attendons les nouvelles propositions annoncées : carte enrichie et mise à jour de l’application… et des mesures incitatives pour les salariés afin qu’ils soient mieux récompensés d’être ambassadeurs de la banque Orange.

Delivery : enfin du concret !

La mobilisation des salariés dans les AE et les UI allant jusqu’à la grève, la signature par près de 800 salariés concernés par Delivery de la pétition initiée par FOCom, les multiples interventions auprès de la direction et alertes posées dans les instances (dont au CNHSCT de cette semaine)… ont fini par aboutir : nous venons d’apprendre le  recrutement supplémentaire de 200 CAF en UI dont 100 dédiés au marché entreprises. C’est un premier pas. Nous en attendons d’autres, notamment des recrutements de RAC dans les AE.

Suicides à FT : 7 dirigeants en correctionnelle

Neuf ans après les premières plaintes faisant suite à la vague de suicides chez France Telecom entre 2006 et 2009 (due notamment à la mise en place d’un plan de restructuration et d’une politique de management pathogène), les juges d’instruction ont rendu le 12 juin leur ordonnance de renvoi (plus de 650 pages). Ils ordonnent un procès pour harcèlement moral contre l’entreprise et sept de ses dirigeants.
L’ancien patron de France Télécom Didier Lombard est renvoyé en correctionnelle, mis en cause pour une vaste politique visant à « déstabiliser les salariés » et « à créer un climat professionnel anxiogène » (« Incitations répétées au départ », mobilités « forcées », missions « dévalorisantes », « isolement », etc.). Louis-Pierre Wenes, ex-numéro 2, et Olivier Barberot, ex-responsable des ressources humaines, sont renvoyés pour « harcèlement moral » tandis que quatre cadres le sont pour   « complicité » de ce délit. Les juges ont retenu à l’encontre de ces derniers leur participation comme « complices » à la politique du groupe, même en « l’absence de lien hiérarchique avec certains » des salariés.
On note toutefois que si les magistrats instructeurs ont retenu le harcèlement moral ou la complicité de harcèlement moral, ils n’ont pas retenu l’homicide involontaire. Toutes les Organisations Syndicales d’Orange se sont portées parties civiles.

Les amendes pleuvent contre Orange

Orange vient d’être condamné à verser 53 millions d’euros à SFR pour concurrence déloyale. Cette affaire qui remonte à 2012 concernait une offre fixe pour les résidences secondaires qui permettait de n’activer l’abonnement que si nécessaire. Ce que SFR n’était pas en mesure de proposer… Cela vient en plus des 315 000€ d’amende que la Direction de la concurrence vient d’infliger à Orange (et à Bouygues mais pas à SFR) pour affichage incomplet sur les tarifs des box. Autant de moins pour les investissements et les emplois au nom de la sacro-sainte concurence.