Actualités

Actus

Réforme des retraites, rendez-vous le 6 avril !

intersyndicaleÀ l’appel de l’intersyndicale ce sont plus de deux millions de personnes qui se sont mobilisées mardi 28 mars dans toute la France de façon massive et déterminée, pour le retrait de la réforme des retraites. Après deux mois d’un mouvement social exemplaire très largement soutenu par la population, l’absence de réponse de l’exécutif conduit à une situation de tensions dans le pays qui nous inquiète très fortement. En ne répondant pas à la demande de retrait et en usant du 49.3, l’exécutif a fait le choix d’accentuer la crise démocratique et sociale. Pourtant, dès le début, les organisations syndicales avaient prévenu du risque d’explosion sociale que pouvait provoquer cette réforme injuste, injustifiée et brutale.

L’intersyndicale appelle à des rassemblements syndicaux de proximité définis localement et à une nouvelle grande journée de grève et de manifestations le jeudi 6 avril partout dans le pays.

FOCom exige des recrutements immédiatement !

recrutementsLors de la commission d’analyse TPS 2022, le 21 mars, la direction a présenté les premiers chiffres consolidés. Au 1er janvier 2023, on comptabilise 7 622 entrées TPS dont 98 % sont réalisés sur l’effectif de la maison mère Orange SA. La direction précise qu’elle est en cours d’évaluation des incidences et en réflexion sur les adaptations des dispositifs d’accompagnement des salariés selon la clause de sauvegarde des accords puisque les dates de sortie effective ne tiennent pas compte de la législation à venir.

Hors départs en retraite, une estimation des sorties effectives des salariés en TPS sur la période 2023-2028 fait ressortir un pic de départ en 2023 de -35 % des effectifs (environ 3 600 départs) puis de -15 % à -20 % (entre 1 500 et 2 000 départs) les 4 années suivantes. Côté recrutement, 2 483 embauches ont été réalisées sur 2022, 21 % sur le périmètre de la maison mère Orange SA et 79 % sur les filiales du Groupe dont les principaux bénéficiaires sont Orange Business, Orange Cyberdéfense et la GDT.

FOCom constate que les recrutements sont concentrés sur l’Ile de France, le Sud-Est et l’Ouest, les régions Sud-Ouest et Nord-Est étant les grandes perdantes. FOCom demande la redynamisation du bassin d’emploi de ces régions et des recrutements sur l’ensemble des territoires au sein d’Orange SA.

« Lead the future », c’est mal parti pour regagner la confiance !

Lead the future

Moins d’un mois après la présentation du plan stratégique, FOCom a interpellé Christel Heydemann en CSEC sur les points structurants évoqués. Performance, Excellence et Confiance sont les maîtres mots de cette nouvelle stratégie. Derrière la sémantique, l’annonce de 669 suppressions d’emplois à Orange Business, auxquelles nous sommes fermement opposés, et les restructurations subies au quotidien par les salariés attestent d’une réalité bien différente.

Dans ce contexte anxiogène, comment le Groupe compte-t-il recueillir l’adhésion de son personnel, indispensable pour mener à bien les transformations à venir ? D’autres thématiques telles que le maillage territorial génèrent également de l’incompréhension et de la perte de confiance auprès des salariés.

Pour FOCom, le plan stratégique Lead the future semble s’apparenter davantage à une politique d’austérité qu’à des perspectives de croissance. Nous ne cessons de dénoncer la filiation à outrance (Totem, Orange Concessions, Sofrecom, GDT, …) qui risque de transformer Orange en holding.

Nous demandons le retrait du projet de suppressions de postes à SCE [consulter le courrier adressé à Christel Heydemann]. Nous revendiquons un niveau de sous-traitance maitrisé, le développement de l’expertise et des compétences en interne.

L’attractivité RH du Groupe doit être renforcée et Orange doit recruter immédiatement pour faire face à l’impact du succès du TPS (7 600 départs versus 6 100 pressentis). 

[Consulter le tract : FOCom refuse les suppressions d’emploi chez Orange Business !]

Projet de loi Retraites, c’est l’heure du retrait !

Projet de loi Retraites

A l’appel de l’ensemble des organisations syndicales, la 9e journée de mobilisation contre la réforme de retraites a encore réuni plus de 3 millions de manifestants. Massifs et déterminés, ces manifestations et ces actions intersyndicales sont une réponse aux contre-vérités exprimées par le Président de la République et son entêtement incompréhensible.

L’intersyndicale réaffirme que contrairement aux propos du président de la République, de nombreuses alternatives aux mesures d’âge ont été formulées. A l’issue d’un parcours parlementaire chaotique, au cours duquel le gouvernement a utilisé tous les outils constitutionnels à sa disposition permettant de limiter l’exercice démocratique, le texte de loi est à présent soumis au Conseil Constitutionnel.

Dans ce cadre, l’intersyndicale lui adressera prochainement des contributions explicitant les raisons pour lesquelles cette loi doit être entièrement censurée. Face à l’absence de réponse de l’exécutif, les organisations syndicales et de jeunesse, ont demandé publiquement une consultation citoyenne. Les parlementaires se sont saisis de l’outil constitutionnel à leur disposition et ont transmis un projet de Référendum d’Initiative Partagée au Conseil constitutionnel.

La mobilisation continue et l’intersyndicale appelle à des rassemblements syndicaux de proximité ce week-end et à une nouvelle grande journée de grève et de manifestations mardi 28 mars partout dans le pays.